NIGHTMUSIC — Musique de nuit 2019, épisode 2

Second épisode annuel pour 2019 de ma traditionnelle série des « Musique de nuit », désormais internalisée sur ce site, où je conjuguerai sonorités nocturnes et bons mots à ressortir en conversation à deux heures du matin.

2019. EPISODE 2 (Spotify link vers la playlist Musique de nuit 2019)
BARBORA MOCHOWA – « Gesualdo »

« Gesualdo » est l’introduction du premier – et unique, pour l’heure – album de la Tchèque Barbora Mochowa, « Waiting for the White Raven ». Parallèlement, dites-vous qu’elle aurait pu représenter Prague cette année à l’Eurovision avec, certes, son timbre trop proche de Lana Del Rey, mais est-ce un choix ? Toujours est-il, Gesualdo est ici une introduction soft à une certaine perception de la folie qui, vous le comprendrez en googlant/ecosiant/qwantiant ce titre, n’a rien d’innocente.

Quoi que dise de moi le commun des mortels (car je n’ignore pas tout le mal qu’on entend dire de la Folie, même auprès des plus fous), c’est pourtant moi, et moi seule, qui grâce à mon pouvoir surnaturel répand la joie sur les dieux et les hommes.

Je viens encore d’en donner la preuve éclatante. A peine ai-je paru au milieu de cette nombreuse assemblée, pour prendre la parole, que tous les visages ont aussitôt été éclairés par la gaieté la plus nouvelle et la plus insolite. Tous les fronts se sont tout de suite déridés. Vous m’avez applaudie avec des rires si aimables et si joyeux que, vous qui êtes venus de partout et tels que je vous vois, vous m’avez l’air ivres du nectar des dieux d’Homère mêlé de népenthès, alors qu’il y a un instant vous étiez sur vos sièges aussi sombres et soucieux que si vous veniez de sortir de l’antre de Trophonius.

Mais quand le soleil montre son beau visage d’or à la terre, quand après un rude hiver le printemps nouveau souffle ses caressants zéphyrs, aussitôt toutes choses prennent figure nouvelle, nouvelle couleur et vraie jeunesse. De même dès que vous m’avez vue votre physionomie s’est transformée. Et ainsi ce que des orateurs d’ailleurs considérables peuvent à peine obtenir par un grand discours longuement préparé, je veux dire chasser de l’âme les soucis importuns, je n’ai eu qu’à me montrer pour y parvenir. 

(« Éloge de la Folie« , évidemment signé Érasme.)

Musique de nuit 2019 : épisode 1épisode 3 / épisode 4 / épisode 5 / épisode 6 / épisode 7 / épisode 8 / épisode 9 / épisode 10 / épisode 11 / épisode 12

Dans les archives : à retrouver également, ma playlist « Musique de nuit » 2018 avec 50 titres qui feront aussi la job cette année.

Préalablement, quelques autres playlists ponctionnables au besoin ont déjà été publiées dans ces colonnes.

Genre celle-ci (Spotify link direct genre là).

Et aussi celle-là (Spotify link direct par ici).

Et, parallèlement, checkez donc cette page générale où se retrouvent mes anciennes playlists thématiques depuis genre tout plein d’années. Beaucoup d’entre elles s’écoutent avec peu de lumière à disposition.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.