ALBUM. Sally Shapiro – The Collection

Après dix années d’aventure, le duo Sally Shapiro met un point final à une carrière parfaite mais toujours trop méconnue. L’occasion de sortir une ultime rétrospective, fruit des trois albums de cet étrange groupuscule suédois.

gwendalperrin-net-sally-shapiro-collection

Elle aura conservé son secret jusqu’au bout : Sally Shapiro n’existe pas, tout du moins en tant que tel, ou qu’elle. Qui se cachait derrière le visage mais, surtout, cette voix si caractéristique, enfantine et sensuelle ? Le parallèle avec le projet italien Valerie Dore, avec une « fausse » chanteuse emblématique (Monica Stucchi), des changements récurrents de line-up et un gros voile de mystère sur leurs intentions, était assumé dès ses débuts par le duo suédois.

Car, oui, Sally Shapiro était bel et bien un travail de groupe, le second principal larron se nommant Johan Agebjörn (et récemment mis en avant sous son nom propre par ce remix de l’intemporel classique trance « The Age of Love »), là où Roger Gunnarsson a également mis sa patte dans la production des deux derniers albums.

I chose [the name] Sally Shapiro because we were inspired by artists like Valerie Dore and Katy Gray, who also had a team of producers and writers behind them using the name of a singer as the title for the project (Johan Agebjörn).

Le refus de Sally Shapiro de réaliser des lives (en dehors de quelques sets solo d’Agebjörn), définitif et consécutif suite à une courte tournée en 2008, serait une hérésie commerciale ? Si cette décision aura clairement réduit l’impact « populaire » de l’italo-disco made in Sally Shapiro, elle aura été assumée jusqu’au bout. Et donc jusqu’au point final.

« The Collection » de Sally Shapiro comprend plusieurs extraits des trois précédents albums, « Disco Romance » (2006), « Guilty Pleasure » (2009) et « Somewhere Else » (2013), ainsi que des titres piochés dans différentes compilations ou retravaillés, comme le « Moonlight Dance » de Tensnake). Elle restera dans nos juke-boxes (ou, au pire, seulement dans le mien) pour, au moins, une bonne dizaine d’années supplémentaire.


Playlist bonus concoctée par votre humble serviteur auditif !

Tracklisting:

  1. Sally Shapiro – Lives Together (Tommy ’86 Remix)
  2. Wolfram feat. Holy Ghost! – Hold My Breath (Johan Agebjörn feat. Sally Shapiro Remix)
  3. Sally Shapiro – I’ll Be By Your Side (Rude 66 808 Remix)
  4. Sally Shapiro feat. Le Prix – Architectured Love
  5. Anoraak feat. Sally Shapiro – Don’t Be Afraid
  6. Sally Shapiro – This City’s Local Italo Disco DJ Has A Crush On Me (Little Boots Discotheque Remix)
  7. Sally Shapiro – Find My Soul (Norwegian Electrojazz Mix)
  8. Jam & Spoon feat. Plavka — Find Me (Johan Agebjörn feat. Sally Shapiro Remix)
  9. Lindstrøm & Christabelle – Looking For What (Sally Shapiro Remix)
  10. Sally Shapiro – Time To Let Go (Lindstrøm Remix)

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager, enseignant-raconteur de blagues et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.