ALBUM. Amiina – Fantômas

La formation islandaise Amiina met fin à six années de quasi-vide discographique avec un nouvel album, « Fantômas ». Et c’est comme si rien n’avait changé.

amiina-fantomas-gwendalperrin-net

Six années se sont écoulées depuis « Puzzle », dernier effort en date de Hildur Ársælsdóttir, María Huld Markan Sigfúsdóttir, Sólrún Sumarliðadóttir, Magnús Trygvason Eliassen et Guðmundur Vignir Karlsson, plus connues sous le nom d’Amiina.

La formation islandaise oscille depuis la fin des années 90 entre folk minimale, pop de chambre et modern classical, liée de longue date aux héros nationaux Sigur Ros. (Elles ont aussi bossé avec des artistes aussi recommandables qu’Efterklang, Spiritualized ou encore Yann Tiersen.) Leur discographie plutôt discrète s’était jusqu’à présent contentée de deux albums, « Puzzle » étant sorti en 2010 : ce dernier aura enfin un successeur fin novembre, puisque « Fantômas » va enfin faire son apparition, mené par le single « Telegram ».

L’album, directement inspiré de la série de films « Fantômas » de Louis Feuillade, est un savant et sophistiqué mélange d’époques et de genres. Précis et méticuleux, foisonnant de sonorités allant bien au-delà du simple quatuor à cordes qu’est Amiina, cette bande-son temporellement déplacée conserve, voire amplifie, l’ambiance de mystère découlant de cette mystique série.

L’exercice, potentiellement casse-gueule, est ici malicieusement réussi (Philip Glass et le Kronos Quartet s’en sont récemment bien sortis sur le Dracula de Brad Stoker) : la musique d’Amiina revisite fidèlement le scénario originel, quitte toutefois à passer outre ses quelques outrances pour n’en conserver qu’un résultat uniforme. Et de se clôturer, tout en puissance retenue, par le nouveau départ de « L’Homme Noir », consécutif à une de ces envolées post-rock violonneuses dont la formation islandaise s’est fait une spécialité.

Tracklisting:

1. Fantômas
2. Juve & Fandor
3. Paris
4. Café
5. Simplon Express
6. Telegram
7. Entrepôts de Bercy
8. Crocodile
9. Lady Beltham
10. Bourreau Silencieux
11. L’Homme Noir

Amiina en liens : Site – Facebook – Twitter – Soundcloud

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager, enseignant-raconteur de blagues et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.