ALBUM. Alex M.O.R.P.H. – Not All Superheroes Wear Capes

Le producteur allemand Alex M.O.R.P.H. confirme sa place grandissante dans le panthéon de la scène trance avec un troisième album, le curieusement nommé « Not All Superheroes Wear Capes », d’une diversité plutôt réjouissante.

gwendalperrin-net-alex-morph-not-all-superheroes-wear-capes-album-artwork

Héros au long cours de la scène trance depuis désormais une dizaine d’années, Alexander Mieling aka Alex M.O.R.P.H. a pris son temps pour construire la réputation qui est aujourd’hui sienne : de ses débuts sous le nom d’Everest ou Scirocco, de ses premières co-productions avec son habituel camarade de jeu Woody Van Eyden, subsiste aujourd’hui une discographie non dénuée d’accidents de parcours, mais surtout blindée de pistes plus ou moins superbes pour dancefloors avertis (« Sunset Boulevard », « Unification », « Walk The Edge »…).

Après « Purple Audio » et « Prime Mover » (contenant, en version « Reach Out For The Stars », l’exceptionnel « Eternal Flame »), Alex M.O.R.P.H. illustre par l’exemple, avec son troisième album « Not All Superheroes Wear Capes », pourquoi il est l’un de mes producteurs électroniques préférés, même au-delà du simple champ trance. L’Allemand est à même de prendre des risques cinématiques (la version d’ouverture du premier single « Not All Superheroes Wear Capes », réussie, la version de clôture de « Coming Home » avec Kim Kiona, loupée) voire pop (« Don’t Talk Away The Magic ») tout en balançant des scuds à 140 bpm sans sourciller le moins du monde.

Si cet album, comme 98,18% des albums EDM/trance, est d’abord une succession plus ou moins moyennement cohérente de singles (c’est particulièrement vrai pour cet album, avec 8 singles sur 18 titres), il n’en reste pas moins culotté de par sa diversité, passant par quelques réussites franches (« We Are » avec Paul Van Dyk est clairement l’un de mes titres de l’année, sans passer outre « Amistad » avec Heatbeat et « Dreamcatcher » avec Woody Van Eyden et Tiff Lacey) et d’autres tentatives plus aléatoires. Ce n’est finalement pas pour rien que le colosse à la voix pourtant fluette, publicité vivante pour Harley Davidson, a refusé il y a quelques années de cela de pondre un remix pour Justin Bieber histoire de conserver sa crédibilité…

« Not All Superheroes Wear Capes » d’Alex M.O.R.P.H. est disponible depuis le 30 septembre sur Vandit Records : >BUY LINK<

Tracklisting:

  1. Not All Superheroes Wear Capes (Album Opening Mix)
  2. Awakening
  3. Eureka (Original Mix)
  4. Meeon (Original Mix) (feat. Kim Kiona)
  5. Astra (Album Mix) (with Aimoon)
  6. Sun of Ilena, Part 2 (Original Mix)
  7. Sacred Heart (Original Mix)
  8. Always Be (Original Mix) (feat. Claire Willis)
  9. Angelic (Original Mix) (with Den Rize, feat. Natalie Gioia)
  10. Apart (Original Mix) (with Dark Fusion, feat. Kim Kiona)
  11. Euforia Anthem (Album Mix)
  12. Amistad (Original Mix) (with Heatbeat)
  13. We Are (Original Mix) (with Paul Van Dyk)
  14. R2D2 (Original Mix) (with Driftmoon)
  15. Don’t Talk Away The Magic (Acoustic Mix) (feat. Song and the Moon)
  16. Dreamcatcher (Original Mix) (with Woody Van Eyden, feat. Tiff Lacey)
  17. Nitro (Club Mix)
  18. Coming Home (Album Closing Mix) (feat. Kim Kiona)

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.