ALBUM. The Midnight – Endless Summer

Les nostalgiques des années 80 trouveront avec le premier album du duo américain The Midnight un palliatif de choix, une musique calibrée pour Autoroute FM mais avec bon goût.

gwendalperrin-net-the-midnight-endless-summer

Les prochaines années seront-elles l’occasion pour les musiciens en tout genre de ressusciter les nombreuses horreurs stylistiques pondues durant les années 90 ? La décennie actuelle continue, en tout cas, à se pencher sur le berceau doré d’années 80 fourmillantes de nouveautés. Au tour de la pop autoroutière d’être ici joliment ressuscitée par le duo américain The Midnight.

Révélé par l’excellent titre uptempo « WeMoveForward » (notamment remixé par Talamanca sur Silk), Tim McEwan et Tyler Lyle ont opéré dans la suite de leur discographie un virage plus prononcé encore pour les synthés rétro, les néons expulsés de chaque rythme et les génériques de séries télévisées de l’époque. Ecouter « Endless Summer » (>BUY LINK<), c’est se remémorer conjointement l’existence de David Hasselhoff et Paul Lekakis, le mauvais goût en moins, une légère touche dance moderniste en plus. C’est se rappeler les débuts d’Atari, les chevelures improbables, cheveux au vent dans une décapotable fonçant à 90 max sur une autoroute côtière à moitié déserte.

La synthwave de The Midnight, si elle est ouvertement rétro, n’est jamais ringarde, ce qui constitue un mince exploit en soi : elle ne sombre pas non plus dans une sorte de caricature pompier comme pouvait l’être par instants le premier opus de Kavinsky, sur la même vague eighties revival. Elle trouverait d’ailleurs presque plus de points communs avec M83 qu’avec des hits de l’époque, ce qui n’est, là non plus, pas un mal en soi.

Si la nostalgie transpire perpétuellement de cet album, c’est une nostalgie positive, idyllique, blindée de solos de saxo, d’avalanches de notes de synthé haut-perchées, fonçant à toute berzingue sur les routes californiennes. Et avec l’hiver qui approche – ou l’été indien qui se termine, c’est selon -, « Endless Summer » a la douceur d’une promesse. Intenable, certes, mais chaleureuse.

gwendalperrin-net-the-midnight-wemoveforward-effect

Tracklisting:

  1. Endless Summer 06:45
  2. Sunset 05:26
  3. Daytona 04:52
  4. Jason (feat. Nikki Flores) 05:31
  5. Synthetic 03:19
  6. The Equaliser (Not Alone) 03:49
  7. The Comeback Kid 05:21
  8. Vampires 05:17
  9. Crockett’s Revenge 05:22
  10. Nighthawks 03:48
  11. Lonely City 05:14
  12. Memories 06:19


Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.