LISTEN. Jóhann Jóhannsson – They Being Dead Yet Speaketh (live, New York)

Le label 130701 poursuit sa sortie deléthargie avec une compilation contenant onze titres inédits de onze signatures marquantes de l’écurie, de Max Richter à Hauschka en passant, donc, par Jóhann Jóhannsson.

gwendalperrin.net 130701 eleven into fifteen

Après trois années de silence, le label 130701 est revenu des tréfonds du silence fin 2015 et poursuit, désormais, sa remontée à la surface. Responsable de sorties d’albums de Max Richter, Hauschka ou encore Dustin O’Halloran, cette signature marquante fêtera le 15 juillet prochain ses 15 ans (deux jours, donc, après son anniversaire) avec une compilation exclusive (>PREORDER LINK<).

Onze titres pour onze artistes, passés ou passant sur 130701, regroupant également Sylvain Chauveau avec Dmitry Evgrafov, rappelant la place prépondérante de ce label dans la progressive montée en force du « modern classical ». Le compositeur islandais Jóhann Jóhannsson propose ainsi une relecture de son titre « They Being Dead Yet Speaketh », extrait de « The Miners’ Hymns » (2011) – un album qui, pareillement, avait déjà connu une extraordinaire reprise sur un EP commun sur 130701 avec… tiens donc, Dustin O’Halloran et Hauschka, et le sublime « The Cause of Labour is the Hope of the World ».

A noter que « Constreaux N°2 » de Dustin O’Halloran a préalablement été présenté par FatCat Records, maison-mère de 130701 :

Tracklisting:

  1. Olivier Alary – Yangtze
  2. Dustin O’Halloran – Constreaux No.2
  3. Dmitry Evgrafov – Anthem
  4. Set Fire To Flames – barn levitate
  5. Resina – June
  6. Hauschka – Quiet
  7. Sylvain Chauveau – N B
  8. Emilie Levienaise-Farrouch – Aletheia
  9. Max Richter – Bach Study
  10. Ian William Craig – Tender Fire
  11. Jóhann Jóhannsson – They Being Dead Yet Speaketh (live)

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.