Barsik, Morris, Stubbs… et les autres : quand les chats prennent le pouvoir

Vous avez lu cette news concernant Barsik, chat de son état, qui pourrait prendre la tête d’une ville russe de plus de 600 000 habitants ? Je vous arrête tout de suite : c’est tout, sauf une première. La preuve !

gwendalperrin.net nyan cat

A suivre sur Twitter et Facebook                         

La liste sera incomplète : l’Obs, la Dépêche du Midi, Europe 1, le Figaro, Direct Matin… et bien d’autres, cette semaine, se sont en partie excités sur ce camarade félin que je vous demande premièrement d’admirer :

Pic shows: Barsik.nnThe feline contender called Barsik was put on to the ticket via the Russian social media website Vkontakte.nnAn online poll ahead of the election proper was supposed to find the new mayor for the city of Barnaul in south-central Russia.nnBarsik was listed among the real potential candidates for the post by a local Internet group.nnMore than two thousands people took part in the poll, with the fluffy candidate winning by a large margin against the fellow candidates.nnAlmost 90% of more than 2000 people, who participated in the poll, cast their votes for the four-legged candidate.nnA lot of people commented their decision with such slogans as "Go, Barsik" and "Barsik rules".nnUser Aleksandr Reshetnikov commented that the reason Barsik leads the poll is because people believe that he would do the job better than the rest of the candidates.nnCurrently Petr Frisen is in charge of the city, after his predecessor Igor Savintsev was fired from the position for corruption.nn(ends)nn          

Maintenant que vous avez bien en tête la bouille de Barsik, puisque tel est son petit nom, voici le pourquoi du comment de l’intérêt soudain de tous ces deskeurs de l’Internet 2.0 truc machin : il pourrait en effet prendre la tête de la ville russe (proche du Kazakhstan) de Barnaoul qui, non seulement, a une dénomination ridicule (Bar à Raoul aurait été plus honnête) mais, surtout, qui compte pas moins de 632 848 habitants, ce qui en fait l’une des mégalopoles sibériennes les plus peuplées. Pas moins !

gwendalperrin.net barnaoul barsik chat

Monsieur le maire, puisqu’il pourrait effectivement être élu, est devenu la réincarnation de la lassitude contre les politiciens corrompus qui sévissent depuis des décennies dans cette région. Le chef de l’administration régionale, un certain Sergueï Douguine, était pourtant prévu pour être le grand favori des sondages parmi les six candidats officiels de type bipédique, mais la candidature originellement factice de Barsik pourrait changer la donne : un premier sondage réalisé sur le réseau social VKontakte voit en effet le quadrupède pulvériser la face aux six bipèdes, tous plus ou moins empêtrés dans des scandales financiers à répétition.

Pour info, Barnaoul, ça ressemble à ça. Et c'est plus grand qu'un quelconque bar tenu par un quelconque Raoul. (Wikimedia Commons / Andrew Scott)

Pour info, Barnaoul, ça ressemble à ça. Et c’est plus grand qu’un quelconque bar tenu par un quelconque Raoul. (Wikimedia Commons / Andrew Scott)

« Je suis prêt à devenir le premier chat à être élu maire dans notre pays. Je suis sûr que cela attirera l’attention et permettra de résoudre nos problèmes locaux et d’attirer les investisseurs » a essayé de déclarer le félin lors de la conférence de presse annuelle de Vladimir Poutine, sans succès : le chef du Kremlin pourrait toutefois commencer à s’inquiéter le 22 décembre prochain, date d’élection du prochain concile en chef de Barnaoul.

gwendalperrin.net barnaoul barsik chat 2

Je suis, toutefois, obligé d’arrêter vos délires tout de suite : non, la possible élection de Barsik N’est PAS une première ! Un nombre croissant de camarades félins se sont en effet attaqués à des municipalités ces dernières années – et certains ont même réussi à renverser les maires en place puis les forcer à se faire servir en croquettes fraîches quatre fois par jour.

gwendalperrin.net morris cat xalapa

Commençons cette petite rétrospective ante-chronologique par la formidable aventure de Morris, dont l’histoire n’est que fort peu éloignée de celle de Barsik : ce candidat à la municipalité de Xalapa, au Mexique (un peu plus de 400 000 habitants) s’est en effet présenté sur la base d’un programme, là aussi, axé sur la lutte anti-corruption. Son inscription et sa candidature, bloquées par les bipèdes, ne l’ont toutefois pas empêché de se placer en 4e position (sur 7 candidats) avec plus de 12 000 voix, constituant un succès manifeste. A noter que Morris, Internet 2.0 oblige, bénéficie d’une force de frappe particulière : son influence sur les réseaux sociaux, Facebook comme Twitter.

gwendalperrin.net morris cat xalapa 2

De l’autre côté des Etats-Unis, patrie des influents leaders politico-philosophiques Grumpy Cat, Lil Bub et Henri le Chat Noir, un autre félin a candidaté à la mairie canadienne d’Halifax (près de 400 000 habitants). Le regretté Tuxedo Stan, décédé en 2013, s’était en effet attaqué à cette mairie bipédique sur fond de scandale sanitaire et de chats sauvages abandonnés de manière éhontément honteuse. A noter que son petit frère, Earl Grey, a pris la relève et candidaté au poste de gouverneur de Nouvelle-Ecosse.

gwendalperrin.net tuxedo stan earl grey

Les Etats-Unis, tiens. Les félins ne s’y sont pas spécialisés qu’en vidéos mignonnes ou se moquant ouvertement des bipèdes : Hank a ainsi, en toute simplicité, tenté de devenir sénateur. Loin derrière les traditionnels candidats bipédiques démocrate et républicain, ce maine coon, malheureusement disparu en 2014, s’est emparé de la troisième place de la sénatoriale de Virginie avec plus de 7 000 voix.

gwendalperrin.net hank for senate

Tous, sans exception, ont suivi le sillon creusé par Stubbs, maire de la petite localité alaskienne de Talkeetna depuis 1997 : 18 années de mandat certes honorifiques (le village fait partie de l’agglomération de Matanuska-Susitna qui régit véritablement la vie de la région), marquées par une honteuse agression canine mais, surtout, par un essor notable du tourisme humain, une totale absence de corruption, un budget de fonctionnement de la mairie parfaitement rationnalisé et un jus de goyave histoire de casser cette phrase un peu trop sérieuse.

gwendalperrin.net talkeetna stubbs

Maire depuis l’âge de trois mois, Stubbs fait depuis preuve d’une remarquable longévité et d’une constance sans faille dans son rapport aux concitoyens sous sa charge.

gwendalperrin.net talkeetna stubbs 2

Deux points non-félins méritent toutefois d’être relevés histoire d’assurer une certaine continuité historique et une honnêteté intellectuelle à ce propos absolument pas laudateur pour la cause du lobby félin genre pas du tout, absolument pas, ce n’est pas mon genre, c’est >là< sur Twitter, mais vraiment pas, >ici< sur Facebook, file-moi à boire, miaou, Laurent Romejko tes cheveux en plastique vont pourrir, pardon où en étais-je, ah, oui, trop de virgules paraîtrait-il selon un mail reçu à l’instant.

Bosco the Dog Mayor of Sunol

Un quadrupède inférieur de type canidé a également réussi à se faire imposer au nez et à la barbe peu fournie des humains, j’ai nommé Bosco, maire honorifique du village californien de Sunol (comté d’Alameda County). Ses treize années de mandat entre 1981 et 1994 n’ont toutefois pas donné envie aux bipèdes de continuer l’expérience, dans l’attente d’un chaton providentiel pour remettre cette localité sur de bons rails ?

gwendalperrin.net saucisse marseille chien

Un autre quadrupède inférieur répondant au doux nom de Saucisse, candidat aux municipales de Marseille en 2001 dans les 1er et 7e arrondissements : sa 6e place, accompagnée d’un fort beau pourcentage de 4,5%, lui servira de trempliin – malheureusement raté – pour l’élection présidentielle de 2002, où il n’obtiendra pas les 500 parrainages. La face politique de la France aurait-elle pu être changée en cas de candidature canine ? L’Histoire a préféré s’emparer de ce secret pour elle seule.

gwendalperrin.net caligula incitatus

Dans d’autres temps, toutefois, ce sont plutôt les chevaux qui ont servi d’émissaires politiques pour le compte de bipèdes plus ou moins bien intentionnés. C’est ainsi que Bucéphale fut élevé au rang de divinité par son bipède de compagnie, un certain Alexandre le Grand, là où Incitatus bénéficia d’une aura médiatique particulièrement importante de par l’entremise de son humain, l’empereur Caligula – il fut même sur le point d’être nommé consul.

gwendalperrin.net alexandre bucéphale

Toutefois, et même Alexandre le Grand aura du mal à contester cette vérité historiquement établie, c’est bel et bien un chat qui pourrait changer la face du monde. Limberbutt McCubbins est en effet le nouvel avatar du lobby félin, infiltré dans les plus hautes sphères médiatiques et politiques pour le bien d’à peu près de tout le monde, candidat à l’élection présidentielle américaine de 2016.

gwendalperrin.net limberbutt mccubbins

Bien plus intéressant que cet adolescent attardé qu’est Deez Nuts, Limberbutt McCubbins a tous les atours du candidat alternatif idéal face à l’hypothèse Donald Trump, de plus en plus probable côté républicain, ou à Hillary Clinton du côté démocrate. Un soutien ou un ralliement de Bernie Sanders pourrait-il mettre à mal le traditionnel bipartisme américain ?

gwendalperrin.net limberbutt mccubbins 2

Militant infatigable de l’environnement (et de la légalisation de l’herbe à chats), Limberbutt McCubbins aurait probablement eu son mot à dire sur la récente COP21 : mais l’histoire, si elle n’a pas encore pris la mesure de cette opportunité, ne devrait plus pouvoir résister bien longtemps au lobby félin. Meow is the time!

gwendalperrin.net limberbutt mccubbins 3

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager, enseignant-raconteur de blagues et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.