ALBUM. Esmerine – Lost Voices

Cinquième album pour l’ensemble canadien Esmerine qui, avec « Lost Voices », publie son opus le plus lourd – mais au bon sens du terme.

gwendalperrin.net esmerine lost voices

Habitués jusqu’à présent au post-rock moëlleux et rassurant des Montréalais d’Esmerine, nous voici plongés dans une (légère) surprise avec « Lost Voices », cinquième album d’un groupe patchwork (side project du percussionniste de Godspeed You! Black Emperor et de la violoncelliste d’A Silver Mount Zion) à la discographie de plus en plus honorable – et diverse.

Rarement la rythmique n’aura en effet été aussi présente, constante, que sur cet opus virevoltant et riche, délaissant la sombre longueur du précédent « Dalmak », quittant l’inquiétante mais fascinante Turquie pour des paysages plus communs.

Même si les sonorités rock semblent prendre une place ici plus importante que sur les précédents albums d’Esmerine, le style de ce dernier reste toujours marqué d’emprunts à la world music, entre Reich et Sakamoto, et à l’ambient délicate, en témoigne la réussite toujours intacte des progressions mélodiques composant ce tout – notamment sur le premier extrait « The Neighbourhoods Rise ».

Tracklisting:

  1. The Neighbourhoods Rise
  2. A River Runs Through This City
  3. Pas Trop Pas Tropes
  4. 19/14
  5. A Trick Of The Light
  6. My Mamma Pinned A Rose On Me
  7. Funambule (Deux Pas De Serein)
  8. Our Love We Sing
  9. Lullaby For Nola

« Lost Voices » d’Esmerine est sorti le 16 octobre dernier chez Constellation Records : >ORDER LINK<. 15/20.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.