LISTEN. Ibrahim Maalouf – Red & Black Light

Le trompettiste s’apprête à sortir non pas un mais deux nouveaux albums, « Red & Black Light » et « Kalthoum ». Premiers extraits.

gwendalperrin.net ibrahim maalouf red black light

 

Après sa dia-trilogie (« Diasporas » / « Diachronism » / « Diagnostic ») puis « Wind », « Illusions » et deux bandes originales (« Au Pays d’Alice » et « YSL »), le trompettiste Ibrahim Maalouf revient en force avec non pas un mais deux nouveaux albums, centrés autour d’une même thématique centrale – la femme, les femmes, d’aujourd’hui et d’hier.

Là où « Red & Black Light », plus contemporain, escompte mêler jazz et électro (« voire pop », nous promet-on), « Kalthoum » s’arrête sur celles qui ont précédé les femmes d’aujourd’hui, marqué l’histoire de leur empreinte, symbolisées ici autour d’une figure centrale et historique qu’est la chanteuse égyptienne Oum Kalthoum.

gwendalperrin.net ibrahim maalouf red black light kalthoum

 

« Red & Black Light » se compose de huit titres dont le titre éponyme, premier extrait désormais disponible, ainsi que d’une reprise… de Beyonce (« Run The World (Girls) »). Cette composition s’espère contemporaine mais, prévient Ibrahim Maalouf, « bien qu’étant particulièrement complexes dans leur écriture (avec des polyrythmies en 19, 17 ou 27 temps par exemple), nous avons arrangé ces musiques de manière à ce que jamais le poids de l’écriture ne se fasse entendre. Nous avons donc contourné le piège de l’élitisme et de l’écriture scientifique pour élaborer un album transparent et limpide, sur lequel le public peut même danser ou chanter, mais qui regorge néanmoins d’une multitude de superpositions insoupçonnées de thèmes, d’harmonies et de rythmes, que seule une lecture mathématique de l’album pourrait trahir ».

« Kalthoum », de son côté, se veut un prolongement de « Wind » sorti en 2012, lui aussi hommage, à Miles Davis ce coup-ci. L’album, plus « conventionnel », se veut une réinterprétation des « Mille et une Nuits » / « Alf Leila wa Leila » de la célèbre chanteuse, composée en 1969 sous la forme d’une impressionnante litanie d’une heure (ici disponible en trois parties) :

« Red & Black Light » d’Ibrahim Maalouf sortira sur Mi’ster le 25 septembre prochain. Précommande ici du côté de Qobuz : >CLIQUE ICI<

Tracklisting:

  1. Free Spirit
  2. Essentielles
  3. Goodnight Kiss
  4. Elephant’s Tooth
  5. Red & Black Light
  6. Escape
  7. Improbable
  8. Run The World (Girls)

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.