ALBUM. Bruno Bavota – Mediterraneo

Le compositeur napolitain Bruno Bavota est de retour avec un nouvel album, « Mediterraneo », dans la droite lignée de son précédent essai « The Secret of the Sea ». Plongeons.

gwendalperrin.net bruno bavota mediterraneo cover 2

« Un bon capitaine transforme l’Atlantique en Méditerranée ; un mauvais capitaine transforme la Méditerranée en Atlantique » s’amusait Amin Maalouf dans « Le Périple de Baldassare ». Voilà un rapport de force littéraire que ne renierait probablement pas le compositeur italien Bruno Bavota.

gwendalperrin.net bruno bavota mediterraneo new cover

Le Napolitain était déjà là, posé, posément, à nous parler de sa Méditerranée dans « The Secret of the Sea », un des albums les plus relaxants de l’année 2014. Être dominant entouré de quelques pérégrinations terrestres, la mer y retrouvait une certaine majesté, presque pureté, là où l’actualité lui oppose une autre forme de réalité, tragique, à Lampedusa ou Ceuta, là où les destins s’enchaînent et où les vagues se déchaînent.

gwendalperrin.net bruno bavota mediterraneo album

« Mediterraneo » est à la fois, au vu de « The Secret of the Sea », un prolongement, une digression et un élargissement du propos.

« Mediterraneo could seems something tied to the Sea, but it’s something tied to our deep emotions. »

En comparaison de son précédent exercice auquel il sera (probablement) (presque logiquement) comparé, Mediterraneo renforce l’élégance d’une certaine introspection solitaire, la douceur d’un environnement aguicheur mais paradoxal, où se construisent les doutes et se déconstruisent les certitudes.

Prolongement élargi plutôt que rupture imprévisible, Mediterraneo est (et ce n’est pas innocent) signé chez les Russes de Dronarivm, ce qui n’est en rien le résultat d’une trajectoire anodine. Les 15 Shades of White publiés par cette signature moscovite en 2014, incluant des noms aussi recommandables que Pleq, Sophie Hutchings, Ben Lukas Boysen, Strië, Olan Mill ou Anne Chris Bakker restent en effet représentatifs d’une perception moins observatrice et plus analytique du monde qui nous entoure, la pression de la conclusion, la fin, la terminaison de nos espoirs et existences, plus prégnante que jamais.

gwendalperrin.net bruno bavota Mediterraneo - portrait by Linda Russomanno

Raymond Radiguet, terriblement perdu il y a près d’un siècle, jetterait presque le doute sur cette louable volonté esthétique : « Il en est des êtres comme des mers ; chez les uns l’inquiétude est l’état normal ; d’autres sont une Méditerranée, qui ne s’agite que pour un temps et retombe en bonace ».

Tracklisting:

  1. Interlude
  2. Home
  3. Hands
  4. Who Loves, Lives
  5. Alba
  6. The Night
  7. Mediterraneo
  8. A Quiet Place
  9. Sweetfall
  10. Passport To The Moon
  11. Fairy Tale

« Mediterraneo » de Bruno Bavota est disponible chez Dronarivm depuis le 25 mai. >>ORDER LINK<<. 15/20.

Bruno Bavota Mediterraneo gwendalperrin.net

 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.