STREAM. Kiasmos – Looped EP (with Dauwd & Lubomyr Melnyk Remixes)

Publié à l’occasion du récent #RecordStoreDay, le « Looped EP » du duo Kiasmos (Janus Rasmussen + Olafur Arnalds) inclut deux remixes de haute facture.

gwendalperrin.net looped kiasmos ep record store day

Ce petit papier sorti innocemment un dimanche après-midi, écrasé par un soleil parisien devenu rare, est un monstre d’opportunisme. Alors que le « Record Store Day » s’est déroulé le 21 avril dernier, voici que ce site sort un papier qui lui est consacré, un 3 mai, pour faire la promotion d’un événement commercial !

Avant de suggérer, pancartes à l’appui dans des manifestations aussi « monstre » qu’une fiesta deep house en Corée du Nord, que l’auteur-de-ces-lignes s’est définitivement lancé dans l’infomercial de la plus basse qualité, laissez ce dernier rappeler qu’on va ici parler de Kiasmos, donc, déjà évoqué dans ces colonnes, mais surtout de Lubomyr Melnyk.

Kiasmos, donc. Ce duo composé de Janus Rasmussen et Olafur Arnalds est à l’origine d’un des albums électroniques les plus réjouissants de l’année dernière, mélangeant dynamiques hypnotiques, musiques électroniques, « et les rythmes automatiques », et un soupçon mignon de modern classical. (Oui, sinon, je viens bien de citer le nom d’un album du génial groupe belge Telex.)

Lubomyr Melnyk, donc. Son âge est supérieur à la somme de ceux d’Arnalds et de Rasmussen, consacrant une certaine respectabilité. Cette dernière, pourtant, est venue tard, bien tard, mais pas trop tard, sa « Continuous Music » ayant finalement trouvé un nouvel auditoire au bout d’une trentaine d’années de pérégrinations salutaires mais solitaires.

Lubomyr Melnyk, donc, a « remixé » Kiasmos. Il a en réalité nettoyé, fait briller, assombri quelque peu, le déjà sublime « Burnt » – qui était d’ailleurs bien le seul à pouvoir lutter, en termes d’émotivité, avec le magistral « Thrown » sur le premier album éponyme du duo. Lubomyr, cet Arvo Pärt des ensembles bicolores, a même redonné une certaine majesté à un titre qui n’en manquait déjà pas.

Lubomyr Melnyk, donc, est ce mercredi à Paris, à l’église Saint-Merri. Même si la contenance de ce beau lieu n’est pas illimitée, il semblerait sacrilégieux de manquer un tel événement, une telle épuration de nos oreilles endolories par la violence de nos bruyants quotidiens, une telle démonstration de majesté. VIENS.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.