VIDEO. Lil Bub a une nouvelle esclave dans son escarcelle : Michelle Obama.

L’un des chats les plus célèbres de la toile s’est acoquiné avec FLOTUS, nouvelle victoire sur le chemin pavé d’absolument aucune embûche vers la domination totale (mais éclairée) du lobby félin.

gwendalperrin.net lil bub michelle obama

Coucou humains, ici le #LobbyFélin. Il arrive parfois, sur ce site à haute qualité informative, que je prenne otage de l’habituel rédacteur de cette antre à musiques chelous pour faire passer mes messages (généralement pas du tout) subliminaux.

Tu peux même suivre mes pérégrinations quotidiennes ici :


Sinon. Me voici confronté au retour de l’une des séries vidéo les moins indispensables de l’empire félin, j’ai nommé le « Big SHOW » de ma comparse Lil Bub. L’idée de départ était bonne, permettait d’officialiser ma prise de pouvoir progressive sur les humains et montrait quelques visages supposément célèbres qui m’avaient déjà juré fidélité, en commençant par Whoopi Goldberg.

(Mal)heureusement, envahi par les bruitages d’enfants, les supposées stars en réalité inconnues et un format répétitif à l’extrême, ce dernier s’est stoppé au bout de douze épisodes… avant qu’un étrange treizième numéro n’apparaisse ce vendredi.

C’est bel et bien la première dame américaine qui a kidnappé l’écran de télévision de ma camarade, sortant un discours convenu à propos de son programme d’incitation à l’activité physique #GimmeFive, mais peu importe. La prise de guerre est notable, le message d’une grande clarté : « Les hommes veulent être esclaves quelque part, et puiser là de quoi dominer ailleurs. » (Jean de la Bruyère)

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.