STREAM. Andrew Bayer – Do Androids Dream EP

Accompagné du chanteur danois Asbjørn, le petit génie d’Anjunabeats Andrew Bayer présente un nouvel EP testé (et approuvé) pour le printemps et l’été.

gwendalperrin.net andrew bayer do androids dream

Après des mois de tournée, il était grand temps que l’ancienne moitié des Signalrunners Andrew Bayer explique pourquoi sa récente série de concerts s’appelait « Do Androids Dream », éjectant les moutons électriques de l’oeuvre de Philip K. Dick. La réponse apparaît enfin dans un EP disponible à partir du 13 avril 2015 :

Là où le natif de Washington n’a naturellement pas oublié les breaks dans son ensemble (part. 1 et « Tomorrow Boys »), Andrew Bayer n’en reste pas moins plus convaincant quand il distend la progressive trance et en extrait la mixture sonore caractéristique – et même créatrice – du son Anjunabeats circa 2011.

« Super Human », principal single extrait de cet EP, en est également la principale réussite, accompagné des lyrics sentimentales (trop ? Probablement) du danois Asbjørn.

De là à y voir les prémisses d’un troisième album fort attendu, après « It’s Artificial » en 2011 et l’intégralement breaks « If I Were You We’d Never Leave » en 2013, on peut d’ores et déjà avoir une idée de son titre : les androïdes ne devraient pas être trop éloignés du champ de bataille. >>ORDER LINK<<

Tracklisting:

  1. Do Androids Dream, Pt. 1 (2:37)
  2. Do Androids Dream, Pt. 2 (8:12)
  3. Super Human (feat. Asbjørn) (7:28)
  4. Tomorrow Boys (feat. Asbjørn) (6:14)
  5. Do Androids Dream, Pt. 3 (3:47)

A retrouver : Andrew Bayer sur Facebook / Twitter / SoundCloud.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.