LISTEN. Natali Felicia – Used To Be

Vous trouviez déjà Loreen trop avant-gardiste après son carton post-Eurovision ? La Suède lui a déjà trouvé 30 remplaçantes de très haut niveau : nouvel exemple avec la nouvelle venue Natali Felicia.

gwendalperrin.net Natali-Felicia

A force, cette routine va finir par devenir énervante. Que la Suède soit un réservoir à talents musicaux n’est en soi pas une nouveauté : bien des sites généralistes se sont appropriés ce sujet et la récente raclée collée à l’Eurovision par Loreen ressemblait plus à une piqûre de rappel qu’à une éclatante révélation.

Et depuis ? Depuis, The Knife a sorti un nouvel album, Kate Boy a tout fait exploser sans même sortir de véritable LP et, désormais, Natali Felicia fait son arrivée fracassante sur un marché pourtant saturé. A 20 ans, elle sort un premier titre « Used To Be » aux allures presque évidentes de tube total, quelque peu cinématique et énigmatique, renvoyant les ritournelles d’Adele à la poubelle en 3 minutes 43 chrono.

Singing and music became a natural source of expression for me. Depth, meaning with strong words yet with a sensitive touch is [a] tool in my writing. Things that get you to start thinking and reflecting.

Bien sûr, l’apparition dans son équipe de Johannes Berglund (I Break Horses + The Knife) et Mikael Häggstrom (Ane Brun) facilite la tâche de cette étudiante de Stockholm. Mais qui serait surpris d’imaginer que, même sans cette opportune double présence, la demoiselle n’aurait eu aucune difficulté à percer ?

Lyrics:

Oh, I never saw it comin’
It came crawling up on me
And all the years and days that’s gone
It’s so hard to believe
And I could always sleep on stories
I always got back up all night
The change in wind that used to blow,
and the light that used to shine

Do you remember how it used to be?
How it used to be?
How it used to be?
How it used to be?

And I know now suddenly it is time
That we have to let it go
Let the lights go out in dark,
but I don’t want to know!
‘Cause I remember how it used to be
How it used to be
How it used to be
How it used to be

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.