STREAM. Peter Broderick – Red Earth

Cela faisait un petit moment que Peter Broderick se cachait, par parcelles, en pleine reconstruction… Le voilà, de retour, et visiblement bien luné.

gwendalperrin.net colours of the night bella union peter broderick

Trois années ont passé depuis l’inégal – mais intéressant – « http://www.itstartshear.com », dernier album en date de Peter Broderick chez Bella Union. Depuis, l’Américain s’était fait plus discret que ses habituels congénères de délire, que ce soit Nils Frahm ou Olafur Arnalds, voire même Greg Haines.

Ah, si, il y a justement eu l’EP « Greg Gives Peter Space », marquant le passage (définitif ?) des deux gaillards du côté dub de la force. Musicalement dispensable, cet album alimentait surtout chez moi la crainte de voir les meilleures années de Peter Broderick derrière lui, comme le montrait également le peu retouché « Float 2013 ».

C’était la phase de reconstruction, sur sa musique, sur sa vie et sa manière de la mener. Et c’est naturellement que « Colours of the Night » arrive, donc, chez Bella Union, le 27 avril (date anniversaire de sa mère) : voici le premier extrait introductif, « Red Earth ».

A noter qu’à la fin de l’année écoulée, Peter Broderick avait déjà présenté le titre « Colours of the Night », aux accents Balmorheasques :

Colours Of The Night, Peter Broderick’s first full-length for Bella Union in three years, had a rather odd conception to say the least. The American born multi-instrumentalist and songwriter went along for the ride when invited for a so-called “recording residency” in the small town of Lucerne, Switzerland.

Through several memorable concert evenings in the town on various tours, he developed a friendship with some of the locals, who eventually got the idea of inviting Broderick to be a guest of the city for three weeks while recording an album with a backing band of local musicians. All of which was to take place in the studio of Timo Keller, a local producer and engineer known primarily for his involvement in the Swiss hip-hop scene.

gwendalperrin.net satellite peter broderick

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.