DOWNLOAD. Andrea Carri + Bruno Bavota – House Concert #1

Les pianistes italiens Andrea Carri et Bruno Bavota, deux presqu’habitués de cette demeure humble et modeste qu’est ce site, se retrouvent à l’occasion d’un concert commun : toi, lecteur, n’a par conséquent plus aucune excuse pour passer à côté de leurs discographies.

bruno bavota andrea carri gwendalperrin.net

Naïf que vous êtes probablement, vous avez sincèrement cru, ne serait-ce qu’un instant, être incollable sur la musique classique italienne après avoir découvert Ludovico Einaudi dans la bande originale d’ « Intouchables » ? Parce que l’humilité est une qualité aussi éternelle que permanente, permettez-moi de relativiser votre « exploit » culturel en vous apprenant que non, si vous vous contentez du (il est vrai essentiel) Einaudi, vous êtes loin d’avoir saisi tout ce que la plus célèbre péninsule d’Europe a à vous offrir.

Andrea Carri et Bruno Bavota ont, sur ce misérable et modeste iceberg sonore qu’est ce site Internet que vous lisez actuellement, déjà fait l’objet d’écoutes presque aussi nombreuses que de lignes consacrées dans ces colonnes, leurs récentes productions discographiques étant effectivement tout sauf dispensables. Apôtres d’une nouvelle vague classique romantique sentant le limoncello en compagnie d’autres talents comme Emanuele de Raymondi ou Fabrizio Paterlini, Bavota et Carri sont toutefois – et heureusement ! – loin de se considérer comme des pseudo-concurrents : preuve en est, ils font des concerts ensemble.

Enregistré chez le second nommé dans son Chronos Studio, du nom de son dernier album, ce concert à emporter fait en partie penser aux « Soirées de Poche » des estimables confrères de la Blogothèque – ce qui, venant de ma plume aussi élitiste qu’incisive (oui, vous pouvez rajouter putassière et stupéfiante de pessimisme suranné si cela vous rassure), est bel et bien un sincère compliment. Bonheur suprême : vous pouvez emporter réellement ce concert dans votre lecteur audio préféré, gratuitement ou avec une rétribution à votre guise, en vous rappelant naturellement qu’il serait idiot de passer à côté de leurs discographies respectives.

Tracklisting:

  1. Bruno Bavota – Hands 04:53
  2. Bruno Bavota – Amour 03:13
  3. Bruno Bavota – Presentazione « Who loves, lives » 01:04
  4. Bruno Bavota – Who loves, lives 05:59
  5. Bruno Bavota – Luci spente (parlato) 00:11
  6. Bruno Bavota – Il dito si muove sul vetro appannato 05:07
  7. Bruno Bavota – Sweet fall 03:02
  8. Bruno Bavota – The night 03:47
  9. Bruno Bavota – Passaporto per la Luna 05:58
  10. Andrea Carri – Vento dell’ovest 05:02
  11. Andrea Carri – Viva la vida 04:12
  12. Andrea Carri – Whisper 03:26
  13. Andrea Carri – Presentazione Francesco Mantovani 00:59
  14. Francesco Mantovani & Andrea Carri – Four hands 09:24

Notez d’ailleurs que cette initiative, visiblement vouée à se répéter, a donné lieu à une première compilation, également accessible pour pas un kopeck – ou plus si souhaité, avec 8 autres signatures à découvrir, 8 autres écoutes à caler au milieu de mes tourments, 8 autres à bloquer au milieu de vos accomplissements.

Tracklisting:

  1. Andrea Carri – Time flies 03:18
  2. Fabrizio Paterlini – There’s a light we might see 03:11
  3. Bruno Bavota – If only my heart were wide like the sea 01:59
  4. Alessandro De Pieri – Così forte 05:11
  5. Luca Pina – Libertà 03:55
  6. Matteo Giorgioni – Alma de T. 04:51
  7. DeLord – Incompreso 03:32
  8. Daniele Leoni – Piccoli segreti 02:26
  9. Matteo Motto – Genesi 04:18
  10. Perry Frank – White Ocean Daisy 05:30
  11. Andrea Romeo – Heart 03:20

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.