TOP ALBUM 2014. 08 – Butterfly in the Snowfall – Butterfly in the Snowfall

C’est le rituel désormais habituel de fin d’année : l’arrivée de décembre est l’occasion de faire un point sur cette année musicale, entre gifles sonores et coups de cœur. Au tour de Butterfly in the Snowfall.

butterfly in the snowfall gwendalperrin.net

L’invitation visuelle est séduisante. Le voyage, prometteur, nous renvoie aux journées de douze heures d’ensoleillement, où le but est inconnu et le chemin trop familier. Où nous emmène donc Butterfly in the Snowfall, addition des talents du trio Astrïd et du bien connu (pour le coup) Sylvain Chauveau ?

Ce premier EP éponyme, anonyme et minimal, enregistré en 2010 et 2011 pour sortir finalement le 29 mars 2014 (Home Normal), nous propose une non-réponse d’une déchirante sobriété. La voix de Sylvain Chauveau, égale à elle-même, berce le violon de Vanina Andréani, la clarinette de Guillaume Wickel et la guitare de Cyril Secq sur des routes hostiles mais magnétiques, où l’égarement est la règle et la nostalgie son remède.

« Butterfly In The Snowfall » prend son temps pour sortir véritablement de son cocon, ce quartet à placer entre Balmorhea et David Sylvian enchaînant les moments solitaires plutôt que les prestations en commun. Chaque instrument a, naturellement, le temps de respirer, de s’emparer d’une parcelle de cet espace escompté infini et cotonneux : chaque séquence prend le temps de s’abattre avec douceur et certitude sur les visages ébahis, petit à petit, flocons de neige rassurants mais humectés de doute.

Il faut un climax long de 20 minutes sur les 44 du disque (l’enchaînement « End Of Silence » / « Butterfly In The Snowfall ») pour congeler l’auditeur dans une paralysante extase, sur le bord d’une autoroute vers le néant et l’abandon. L’ « Abandon », qui clôture ce disque indispensable, n’offre ni but au voyage ni bretelle de sortie; mais l’important n’était-il pas plutôt le voyage en lui-même ?

>> A (re)lire : ma chronique de « Butterfly in the Snowfall »

>> Les 20 meilleurs albums de 2014 <<

>> 01. A Winged Victory For The Sullen – Atomos
>> 02. Siavash Amini – What Wind Whispered to the Trees
>> 03. Sébastien Schuller – Heat Wave
>> 04. Owen Pallett – In Conflict
>> 05. Hauschka – Abandoned City
>> 06. Christina Vantzou – N°2
>> 07. Ensemble Economique – Melt Into Nothing
>> 08. Butterfly in the Snowfall – Butterfly in the Snowfall
>> 09. Kiasmos – Kiasmos
>> 10. Orcas – Yearling
>> 11. Above & Beyond – Acoustic
>> 12. Emanuele de Raymondi – Ultimo Domicilio
>> 13. Röyksopp – The Inevitable End
>> 14. Musée Mécanique – From Shores of Sleep
>> 15. Basement Jaxx – Junto
>> 16. Yann Tiersen – Infinity
>> 17. Linda Perhacs – The Soul of all Natural Things
>> 18. Bruno Bavota – The Secret of the Sea
>> 19. Egokind & Ozean – Transition
>> 20. Chris Herbert – Constants

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.