TOP ALBUM 2014. 18 – Bruno Bavota – The Secret of the Sea

C’est le rituel désormais habituel de fin d’année : l’arrivée de décembre est l’occasion de faire un point sur cette année musicale, entre gifles sonores et coups de cœur. Au tour de Bruno Bavota.

The secret of the Sea

Ce disque a le goût de la mer mais aussi de la pluie, voire même des larmes pour les plus hypersensibles (mais vraiment très très hypersensibles). « The Secret of the Sea » du pianiste italien Bruno Bavota, présenté en long, en large, en travers d’un côté et de travers de l’autre il y a de cela quelques mois, m’avait alors l’air – et les atours – d’un album estival, ensoleillé, pas forcément résistant au cycle des saisons.

Les mois ont passé et le constat pressenti, sans véritablement changer, a évolué : cet ensemble prend désormais la forme d’une sérénade nostalgique, potentiel point de repère pour les prochains voyages estivaux, de l’âme et/ou des corps. Vivement la fin de l’hiver…

>> Les 20 meilleurs albums de 2014 <<

>> 01. A Winged Victory For The Sullen – Atomos
>> 02. Siavash Amini – What Wind Whispered to the Trees
>> 03. Sébastien Schuller – Heat Wave
>> 04. Owen Pallett – In Conflict
>> 05. Hauschka – Abandoned City
>> 06. Christina Vantzou – N°2
>> 07. Ensemble Economique – Melt Into Nothing
>> 08. Butterfly in the Snowfall – Butterfly in the Snowfall
>> 09. Kiasmos – Kiasmos
>> 10. Orcas – Yearling
>> 11. Above & Beyond – Acoustic
>> 12. Emanuele de Raymondi – Ultimo Domicilio
>> 13. Röyksopp – The Inevitable End
>> 14. Musée Mécanique – From Shores of Sleep
>> 15. Basement Jaxx – Junto
>> 16. Yann Tiersen – Infinity
>> 17. Linda Perhacs – The Soul of all Natural Things
>> 18. Bruno Bavota – The Secret of the Sea
>> 19. Egokind & Ozean – Transition
>> 20. Chris Herbert – Constants

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.