STREAM. Parker & Hanson – Gravity

Le mystérieux duo Parker & Hanson produit peu, mais toujours bien, voire même excellemment : nouvelle illustration avec le merveilleux « Gravity ».

gwendalperrin.net parker hanson gravity

Il y a des artistes qui privilégient la quantité à la qualité, et le duo Parker & Hanson, composé de Gabriel Ward et Samuel Bouriah, n’en fait clairement pas partie. Petit aparté : oui, c’est bien LE Samuel Bouriah, celui qui, en 2003, t’a fait danser >là-dessus< et a fait exploser les charts britanniques par la même occasion.

Leur discographie, étalée sur huit années, est en effet remplie… de sept titres, les trois premiers signés chez le vénérable mais désormais silencieux label Maelstrom Records, les quatre autres ayant fait la joie d’Anjunabeats. « Gravity » succède ainsi à « Afterthought », sorti il y a deux ans, et constitue probablement leur morceau le plus émouvant jusqu’à présent.

Plus deep que trance, plus ambient que progressive, la version originale est une merveille d’émotion calibrée à 124 bpm. Les torrents de notes au piano ont, pour certains commentateurs, fait penser à du Ludovico Einaudi (il y a en effet un faux air de « Fly » dans la mélodie) ; dans la bouche de tous, c’était, bien entendu, un compliment.

Il aurait été dommage, toutefois, de ne pas accoler à cette merveille une version plus club : c’est ce que réussit presque sans difficulté Jason Ross, dans un son typiquement Anjunabeats 2013, entre Arty et Andrew Bayer, qui parvient à ne pas gâcher les frissons de la version originale tout en permettant de transposer ces derniers sur un dancefloor enflammé. Ce nouveau venu chez Anjunabeats, aperçu depuis quelques mois dans le podcast des boss du label Above & Beyond, « Group Therapy », devrait à l’évidence faire parler de lui dans un proche avenir.

« Gravity » de Parker & Hanson est sorti ce 8 septembre chez Anjunabeats : à se procurer sur Beatport >ICI<.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.