Sébastien Schuller – Endless Summer

Il semblerait que, pour de bon, le prochain album de Sébastien Schuller soit placé sous le signe des années 80 : nouvelle preuve avec l’electro-pop « Endless Summer », parfois pour se rouler dans le sable à neuf heures du soir.

gwendalperrin.net sébastien schuller endless summer

Finies les mélopées mélancoliques de ses deux premiers (excellents) albums : le Frenchie Sébastien Schuller est passé de l’autre côté de la force psychologique avec son prochain album qui se fait attendre, attendre, encore et encore. Après « Nightlife » sorti en 2010 (bonus : le remix de Walter Sobeck) et « Black Light » en 2013, « Endless Summer » est la troisième preuve de cette métamorphose acidulée.

Résultat hybride entre Au Revoir Simone, Le Corps Mince de Françoise et Orchestral Manoeuvres In The Dark, la mélodie sautillante de cette nouvelle piste vous rendra tout foufou sur la plage, l’insouciance chevillée au corps, à même de bouger tout seul. On est bien loin de la mélancolie chevillée de son célèbre « Weeping Willow », et ce ne sont pas les psychiatres qui lui diront merci ; par contre, ses fans de la première heure ne s’en plaindront pas.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.