[VIDEO] Boards of Canada – « Tomorrow’s Harvest » (premiere event)

By on juin 8, 2013



Warp Records a mis en ligne un petit film signé Neil Krug sur l’un des événements musicaux de l’année, j’ai nommé le grandiose « Tomorrow’s Harvest » des Boards of Canada (j’y reviendrai un autre jour), et sa fameuse session d’écoute dans le désert californien de Lake Dolores.

gwendalperrin.net boards of canada tomorrow's harvest

Ta gueule, Instagram. Ce n’est pas toi qui a enfanté l’art du visuel vintage, ce n’est pas toi qui a su redonner aux fragments du passé une apparence rétro, et pourtant terriblement actuelle, aux choses que tu croises. Ce n’est d’ailleurs pas toi qui bouffe l’intégralité de ce créneau commercial, la preuve, PixlrOMatic ou encore Vintaggio te mangent des parts de marché. Par conséquent, ta gueule, Instagram, ce n’est pas toi qui a inspiré cette vidéo des Boards of Canada.

En regardant ce teaser de Neil Krug, dans la droite lignée du clip de « Reach For The Dead » voire des précédents teasers de « Tomorrow’s Harvest », tout esprit un peu limité croira pourtant en reconnaître les filtres, les effets, les manipulations. Ce sont d’ailleurs ceux-là même qui mettront l’étiquette dubstep à certaines pistes de l’album en croyant que ça ressemble pas mal à du Skrillex – alors que Skrillex, entre nous, n’est juste que la version Patrick-Sébastienisée de ce genre malheureusement maltraité.

Le 27 mai dernier, une centaine de fans des Boards of Canada ont trouvé le point de rencontre suggéré par leurs icônes : le Lake Dolores, point paumé dans le désert californien, décor idéal pour la première écoute en intégralité de « Tomorrow’s Harvest » (rappel : sa sortie est calée pour ce 10 juin). Ces fous furieux dont j’aurai probablement fait partie si l’affaire avait eu lieu en France (mais si c’est pour finir dans un trou du Limousin non merci) ont roulé genre 15 heures sans la moindre assurance sur le lieu d’arrivée et sur ce qui allait s’y passer, et pourtant. Ils étaient là. Neil Krug aussi. Et les Boards of Canada, donc. (La bande-son, allez, je vous le dis en mille, c’est la conclusion de « Tomorrow’s Harvest », l’hantique « Semena Mertykh » et oui, je tiens au h et si tu ne piges pas, plus de détails ICI).

Merci, les Boards of Canada. Et merci, l’Ecosse. Car vous nous avez aussi apporté le whisky (ou l’Irlande, mais tu sais, y a débat).

About Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager, enseignant-raconteur de blagues et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.
%d blogueurs aiment cette page :