[TOP ALBUM 2012] 04 – Sophie Hutchings – « Night Sky »

Suite de mon classement des vingt meilleurs albums de l’année 2012, cet espèce de calendrier de l’Avent sonore garanti sans conservateurs (enfin, sans faute de goût et sans accent dubstep).

gwendalperrin.net Sophie Hutchings Night Sky

Il s’en était fallu de peu, il y a deux ans, pour que Sophie Hutchings trône au sommet de ce même classement. A vrai dire, il aurait suffi que je découvre « Becalmed », son premier opus, non pas début 2011 mais fin 2010 pour que cet album parvienne à remporter cette symbale finalement remise à Jonsi. Ainsi, placer Sophie à la 4e place alors même que son deuxième album « Night Sky » atteint des sommets aussi stratosphériques que son prédécesseur n’a pas été psychologiquement facile. Car, là aussi, il y a deux ans, « Night Sky » aurait sans problème décroché le gros lot. (Mais 2012 est décidément une bonne année, musicalement parlant tout du moins)

« Night Sky » possède une qualité et un défaut supplémentaires par rapport à « Becalmed ». Le côté positif : une plus grande homogénéité dans les compositions, pas de « moment faible », une superbe cohérence d’ensemble pas évidente sur le papier. Le côté négatif : même si plusieurs mélodies sont vraiment très belles, aucune d’entre elles n’atteint la majesté d’un « Portrait Of Haller » ou, surtout, d’un « After Most » à faire pleurer un pot de peinture. En dehors de ces quelques nuances, l’Australienne parvient à transformer avec maestria l’essai du second opus et reste à un niveau mélodique et stylistique tellement ahurissant qu’on pourrait croire au dopage. Mais, seul celui de l’émotion semble avoir prise…

#01 : The Cinematic Orchestra – « In Motion #1″

#02 : Greg Haines – « Digressions »

#03 : Grizzly Bear – « Shields »

#04 : Sophie Hutchings – « Night Sky »

#05 : Jóhann Jóhannsson – « Copenhagen Dreams (OST) »

#06 : Hot Chip – « In Our Heads »

#07 : Olan Mill – « Paths »

#08 : Max Richter – « The Four Seasons »

#09 : Dustin O’Halloran, Hauschka & Jóhann Jóhannsson – « Transcendentalism EP »

#10 : Sylvain Chauveau & Stephan Mathieu – « Palimpsest »

#11 : Valgeir Sigurðsson – « Architecture Of Loss »

#12 : Orcas – « Orcas »

#13 : Kite Hill – « Rest & Run »

#14 : Sigur Rós – « Valtari »

#15 : Maxence Cyrin – « The Fantasist »

#16 : Olan Mill – « Home »

#17 : Sharon Van Etten – « Tramp »

#18 : Vitalic – « Rave Age »

#19 : Greg Haines – « Moments Eluding (Solo Piano 3) »

#20 : Balmorhea – « Stranger »

 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.