[TOP ALBUM 2012] 05 – Johann Johannsson – « Copenhagen Dreams (OST) »

 

 

Suite de mon classement des vingt meilleurs albums de l’année 2012, cet espèce de calendrier de l’Avent sonore garanti sans conservateurs (enfin, sans faute de goût et sans accent dubstep).

gwendalperrin.net Johann Johannsson Copenhagen Dreams

Difficile seuil à franchir que ce classement des cinq meilleurs albums de l’année. Car, parlons franchement, il y a un gap évident entre ce Top 5 et tous les (très bons) albums présentés jusqu’à présent. Et entre ces cinq, il y a eu des circonvolutions, des changements, des doutes, des tiraillements et puis, finalement, une hiérarchie, probablement mauvaise ou quelque peu défaillante, mais qui m’a mis en paix avec moi-même. Ce qui est déjà beaucoup.

Teasing de qualité : en dehors de quelques exceptions, l’année 2012 aura été plutôt soft musicalement parlant, mieux qu’un 2010 où j’en étais réduit à voir dans les prods de Jonsi et Midlake des albums monstrueux, mais un peu moins satisfaisante que 2011. Enfin, si je n’inclus pas les productions (néo-)classiques. Or, sur ce champ, cette année aura pullulé de merveilles telle cette bande originale signée Johann Johannsson, chouchou évident de votre serviteur.

Comment les « habituelles » litanies de cordes et de notes du compositeur islandais peuvent-elles se fondre avec ce moyen-métrage de Max Kestner consacré à la capitale danoise ? A la fois en en empruntant le ton nostalgique du film, par exemple sur « Here They Used To Build Ships », et en parvenant à créer un motif récurrent propre à toute bande originale et à même de servir de billet d’avion direct pour l’aventure scandinave. Exploit pas du tout évident que réussit – les doigts dans le nez – Johann Johannsson avec cet ensemble conjointement triste et majestueux, l’oeil pointé vers l’horizon, l’âme envolée au-delà des rives du Kattegat.

 

#01 : The Cinematic Orchestra – « In Motion #1″

#02 : Greg Haines – « Digressions »

#03 : Grizzly Bear – « Shields »

#04 : Sophie Hutchings – « Night Sky »

#05 : Jóhann Jóhannsson – « Copenhagen Dreams (OST) »

#06 : Hot Chip – « In Our Heads »

#07 : Olan Mill – « Paths »

#08 : Max Richter – « The Four Seasons »

#09 : Dustin O’Halloran, Hauschka & Jóhann Jóhannsson – « Transcendentalism EP »

#10 : Sylvain Chauveau & Stephan Mathieu – « Palimpsest »

#11 : Valgeir Sigurðsson – « Architecture Of Loss »

#12 : Orcas – « Orcas »

#13 : Kite Hill – « Rest & Run »

#14 : Sigur Rós – « Valtari »

#15 : Maxence Cyrin – « The Fantasist »

#16 : Olan Mill – « Home »

#17 : Sharon Van Etten – « Tramp »

#18 : Vitalic – « Rave Age »

#19 : Greg Haines – « Moments Eluding (Solo Piano 3) »

#20 : Balmorhea – « Stranger »

 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.