[TOP ALBUM 2012] 08 – Max Richter – « The Four Seasons »

Suite de mon classement des vingt meilleurs albums de l’année 2012, cet espèce de calendrier de l’Avent sonore garanti sans conservateurs (enfin, sans faute de goût et sans accent dubstep).

Recomposed-by-Max-Richter_-Vivaldi-The-Four-Seasons-CMS-Source
Sur le papier, cette expérimentation lancée par Deutsche Grammophon de faire revisiter les « Quatre Saisons » de Vivaldi par Max Richter avait tout du pari risqué. Bien au-delà des siècles d’écart entre les deux compositeurs, et même si la filiation entre romantisme et néo-classicisme qui lie leurs deux oeuvres avait quelque chose d’évident, cette confrontation d’époques avait surtout tous les atours de l’exercice casse-gueule entre deux styles bien affirmés. Une crainte vite dissipée car, entre l’intemporelle puissance de l’oeuvre originale et le talent (presque) sans commune mesure de l’Allemand, il ressort de cet album la sensation qu’il ne pouvait de toute façon n’être qu’une formidable réussite.

Richter réussit en effet à apporter une fraîcheur et surtout une profondeur nouvelles à une oeuvre pourtant explorée mille et une fois jusqu’à présent. L’expérience cinématographique de l’Allemand, fournie et protéiforme, y est clairement pour quelque chose : en ajoutant un fond tantôt inquiétant tantôt planant aux nappes violonneuses et aux mélodies mi-sautillantes mi-tragiques de Vivaldi, il contemporise ce chef d’oeuvre avec une telle vivacité qu’il lui redonne une universalité, mélodique et sentimentale, qu’on aurait pu croire dissipée dans les méandres de la répétition tri-centenaire. Un vertige renouvelé…

#01 : The Cinematic Orchestra – « In Motion #1″

#02 : Greg Haines – « Digressions »

#03 : Grizzly Bear – « Shields »

#04 : Sophie Hutchings – « Night Sky »

#05 : Jóhann Jóhannsson – « Copenhagen Dreams (OST) »

#06 : Hot Chip – « In Our Heads »

#07 : Olan Mill – « Paths »

#08 : Max Richter – « The Four Seasons »

#09 : Dustin O’Halloran, Hauschka & Jóhann Jóhannsson – « Transcendentalism EP »

#10 : Sylvain Chauveau & Stephan Mathieu – « Palimpsest »

#11 : Valgeir Sigurðsson – « Architecture Of Loss »

#12 : Orcas – « Orcas »

#13 : Kite Hill – « Rest & Run »

#14 : Sigur Rós – « Valtari »

#15 : Maxence Cyrin – « The Fantasist »

#16 : Olan Mill – « Home »

#17 : Sharon Van Etten – « Tramp »

#18 : Vitalic – « Rave Age »

#19 : Greg Haines – « Moments Eluding (Solo Piano 3) »

#20 : Balmorhea – « Stranger »

 

 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.