[TOP ALBUM 2012] 11 – Valgeir Sigurðsson – « Architecture Of Loss »

Suite de mon classement des vingt meilleurs albums de l’année 2012, cet espèce de calendrier de l’Avent sonore garanti sans conservateurs (enfin, sans faute de goût et sans accent dubstep).

A l’instar de Balmorhea et de Sigur Rós lors des précédents dévoilements de mon « Top Album 2012 », Valgeir Sigurðsson constituait un candidat évident pour, au pire, un Top 5. A l’instar de Balmorhea et de Sigur Rós, son dernier album m’a toutefois quelque peu réfréné dans mon euphorie.

Après un « Draumaladið » qui, de son côté, obtenait sans problème ce ranking, « Architecture Of Loss » paraît un ton en-dessous de son prédécesseur. La faute à des mélodies moins planantes, partiellement, à une électronisation du processus d’écoute qui nuit quelque peu à la puissance et la majesté de l’orchestration, d’autre part, à la (trop) complexe destination de cet ensemble tout particulièrement. Notez toutefois qu’un album « loupé » (entre 25 paires de guillemets) de Valgeir Sigurdsson parvient toutefois à frapper aux portes du Top 10 de l’année, c’est dire si ce compositeur n’en reste pas moins un génie.

#01 : The Cinematic Orchestra – « In Motion #1″

#02 : Greg Haines – « Digressions »

#03 : Grizzly Bear – « Shields »

#04 : Sophie Hutchings – « Night Sky »

#05 : Jóhann Jóhannsson – « Copenhagen Dreams (OST) »

#06 : Hot Chip – « In Our Heads »

#07 : Olan Mill – « Paths »

#08 : Max Richter – « The Four Seasons »

#09 : Dustin O’Halloran, Hauschka & Jóhann Jóhannsson – « Transcendentalism EP »

#10 : Sylvain Chauveau & Stephan Mathieu – « Palimpsest »

#11 : Valgeir Sigurðsson – « Architecture Of Loss »

#12 : Orcas – « Orcas »

#13 : Kite Hill – « Rest & Run »

#14 : Sigur Rós – « Valtari »

#15 : Maxence Cyrin – « The Fantasist »

#16 : Olan Mill – « Home »

#17 : Sharon Van Etten – « Tramp »

#18 : Vitalic – « Rave Age »

#19 : Greg Haines – « Moments Eluding (Solo Piano 3) »

#20 : Balmorhea – « Stranger »

 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.