[TOP ALBUM 2012] 12 – Orcas – « Orcas »

Suite de mon classement des vingt meilleurs albums de l’année 2012, cet espèce de calendrier de l’Avent sonore garanti sans conservateurs (enfin, sans faute de goût et sans accent dubstep).


A la base d’Orcas, un décès. Douloureux, forcément. Quand Trish Keenan, la chanteuse de Broadcast, disparait bien trop précocément, Benoît Pioulard et Rafael Anton Irisarri aka The Sight Below lui rendent hommage en reprenant un classique du groupe, « Until Then » :

Mais cette collaboration, finalement, s’est prolongée au-delà de ce simple – mais bel – hommage : le premier album éponyme de ce groupe temporaire donne singulièrement envie de voir à quoi ressemblerait le second, car il constitue une franche réussite. Pour dire vrai, il parait a posteriori même étonnant que ces deux univers musicaux, singuliers et réjouissants, aient eu besoin d’une occasion aussi tragique pour enfin se confronter et se mixer : l’osmose entre l’électro-acoustique de Pioulard – pas si éloignée d’un José Gonzalez mais en moins folk – et l’ambient délicate d’Irisarri est évidente et lumineuse, possiblement destinée à durer jusqu’à la fin du monde.

#01 : The Cinematic Orchestra – « In Motion #1″

#02 : Greg Haines – « Digressions »

#03 : Grizzly Bear – « Shields »

#04 : Sophie Hutchings – « Night Sky »

#05 : Jóhann Jóhannsson – « Copenhagen Dreams (OST) »

#06 : Hot Chip – « In Our Heads »

#07 : Olan Mill – « Paths »

#08 : Max Richter – « The Four Seasons »

#09 : Dustin O’Halloran, Hauschka & Jóhann Jóhannsson – « Transcendentalism EP »

#10 : Sylvain Chauveau & Stephan Mathieu – « Palimpsest »

#11 : Valgeir Sigurðsson – « Architecture Of Loss »

#12 : Orcas – « Orcas »

#13 : Kite Hill – « Rest & Run »

#14 : Sigur Rós – « Valtari »

#15 : Maxence Cyrin – « The Fantasist »

#16 : Olan Mill – « Home »

#17 : Sharon Van Etten – « Tramp »

#18 : Vitalic – « Rave Age »

#19 : Greg Haines – « Moments Eluding (Solo Piano 3) »

#20 : Balmorhea – « Stranger »

 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.