Sigur Rós – « The Valtari Mystery Film Experiment », les épisodes

En marge de la sortie de leur nouvel album (critiqué et débattu ICI t’as vu), le groupe islandais Sigur Rós a laissé une douzaine de réalisateurs faire leurs clips à leur place. Astucieux et rigolo (enfin, rigolo dans le concept, on parle de Sigur Rós).

Le principe de cette expérience vidéo ? Sigur Ros donne le même budget (modeste) à douze réalisateurs islandais pour faire un clip sur l’une des chansons de leur dernier opus. Ainsi, les créateurs font à peu près ce qu’ils veulent, sans passer par l’habituel aval des musiciens dont ils utilisent pourtant le travail… Bref, comme l’explique le groupe lui-même :

« we never meant our music to come with a pre-programmed emotional response. we don’t want to tell anyone how to feel and what to take from it. with the films, we have literally no idea what the directors are going to come back with. none of them know what the others are doing, so hopefully it could be interesting. »

#1 – « Eg anda », par Ragnar Kjartansson

#2 – « Varúð », par Inga Birgisdóttir

#3 – « Fjögur píanó », par Alma Har’el

#4 – « RembihnÚtur », par Arni & Kinski

#5 – « Eg Anda » par Ramin Bahrani

#6 – « Varúð », par Ryan McGinley

#7 – « Varðeldur », par Melika Bass

#8 – « Dauðalogn », par Henry Jun Wah Lee

#9 – « Seraph feat. RembihnÚtur & Ekki múkk », par Dash Shaw & John Cameron Mitchell

#10 – « Ekki múkk », par Nick Abrahams

#11 – « Dauðalogn », par Ruslan Fedotow (choix du public)

#12 – « Fjögur Píanó », par Anafelle Liu, Dio Lau and Ken Ngan (vainqueur général)

#13 – « Varðeldur », par Clare Langan

#14 – « Valtari », par Christian Larson

#15 – « Varúð », par Björn Flóki

#16 – « Leaning Towards Solace (feat. Dauðalogn & Varúð), par Floria Sigismondi

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.