[TOP ALBUM 2012] 20 – Balmorhea – « Stranger »

Décembre commençant, il est grand temps d’arrêter d’écouter de nouvelles sonorités euphorisantes (ou la dernière bouse de Britney Spears) et de revenir sur les plus belles merveilles musicales de l’année 2012. Du 1er au 20 décembre, retrouvez les 20 albums qui m’ont (vraiment) marqué et qu’il serait dommage que tu passes à côté. (Et puis, le 21, c’est la fin du monde, toussa)

20 – Balmorhea – « Stranger » (Western Vinyl Records)

Curieuse année 2012 pour plusieurs de mes chouchous qui, malgré une livraison moins impressionnante qu’à l’accoutumée, ont tout de même réussi à se faire une place dans mon « Top Albums ». Balmorhea est de ceux-là : après des magiques « Constellations » et l’enivrant « All Is Wild All Is Silent » qui auraient probablement pu viser un top 10 il y a quelques années, « Stranger » n’arrive qu’à chatouiller leur cheville mais parvient, pourtant, à se faufiler dans ce Top 2012.

Avec « Stranger », le groupe délaisse quelque peu les pentes néo-classiques de « Constellations », qui avaient pourtent élargi son auditoire au-delà des amoureux de post-rock americana tombés déjà à la renverse par « All Is Wild All Is Silent », et revient à ses premières amours.

J’étais revenu, lors de ma précédente chronique à propos de cet album, sur le paradoxe influentiel de Balmorhea : ce come-back vers des terres plus « naturelles », plus propices aux voyages en cheval paumé dans le Montana plutôt qu’à la méditation post-classique, s’éloigne en effet des influences premières revendiquées du groupe – au premier rang, Arvo Pärt, Max Richter et Ludovico Einaudi. Ce virage, heureusement, n’est pas seulement un demi-tour vers des sons « très 2008 » mais plutôt un exercice de style follement moderne et créatif, certes manquant de structure d’ensemble, mais dont le résultat se tient très bien.

#01 : The Cinematic Orchestra – « In Motion #1″

#02 : Greg Haines – « Digressions »

#03 : Grizzly Bear – « Shields »

#04 : Sophie Hutchings – « Night Sky »

#05 : Jóhann Jóhannsson – « Copenhagen Dreams (OST) »

#06 : Hot Chip – « In Our Heads »

#07 : Olan Mill – « Paths »

#08 : Max Richter – « The Four Seasons »

#09 : Dustin O’Halloran, Hauschka & Jóhann Jóhannsson – « Transcendentalism EP »

#10 : Sylvain Chauveau & Stephan Mathieu – « Palimpsest »

#11 : Valgeir Sigurðsson – « Architecture Of Loss »

#12 : Orcas – « Orcas »

#13 : Kite Hill – « Rest & Run »

#14 : Sigur Rós – « Valtari »

#15 : Maxence Cyrin – « The Fantasist »

#16 : Olan Mill – « Home »

#17 : Sharon Van Etten – « Tramp »

#18 : Vitalic – « Rave Age »

#19 : Greg Haines – « Moments Eluding (Solo Piano 3) »

#20 : Balmorhea – « Stranger »
 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.