[ALBUM] Solange – « True EP »

Dans la famille Knowles, après la grande soeur Beyoncé, nous redemandons la petite dernière Solange. Car elle aussi, finalement, envoie du pâté.

Disons les choses comme il se doit, c’est-à-dire franchement : Solange, jusque là, c’était un peu une feignasse inefficace. Jugez plutôt : là où sa soeurette Beyoncé a attendu d’avoir plus de 4 millions de followers pour daigner commencer à utiliser Twitter, Solange a mis plus de 10 000 tweets pour, ne serait-ce, qu’atteindre un seul de ces millions. Entre la grande qui, à force de faire le tour du monde et de secouer ses cheveux sur les plus grandes scènes de la planète, n’avait jamais eu le temps de gâcher le sien à porter un intérêt à ses fans de toute façon fidèles (et d’ailleurs, depuis le 19 août, elle n’a de nouveau plus l’occasion d’y perdre ses neurones), et la petite qui préfère faire la discute et parler en smileys, sincèrement, il n’y a pas photo. Enfin, il n’y avait.

Car, premièrement, Solange Knowles n’est à proprement parler pas une débutante. Mais onze années de carrière, deux albums et un featuring avec Chromeo ne permettent pas vraiment de se faire un prénom quand on a une soeurette aussi envahissante. Avoir une voix d’un niveau assez équivalent à son aînée n’y fait rien : elle reste la dernière de la lignée et, cruellement mais logiquement devant telle concurrence, la dernière à pouvoir goûter à la renommée méritée. Et pourtant.

Car, deuxièmement, « True » est une bouffée d’air frais dans le monde bien policé de la pop américaine (monde qui, en général, certes, m’intéresse autant qu’un single de Shy’m). Là où Beyoncé est une machine à tubes, Solange n’a pas besoin de devenir une machine froide pour en pondre. En témoigne « Losing You », premier single de cet EP et magnifique claque mélodique, le suivant « Some Things Never Seem To Fucking Work », synthétique gifle synth-pop énamourachée où, comme sur « Losing You », l’amour est tout autant qu’il hait tout : “So baby is that all you’ve got?/Tell me if you get some more”.

Cette intéressante plongée dans une pop minimale carburée aux années 80, aux synthés old school et aux arrangements, parfois, volontairement faits à l’arrache, n’est qu’un prélude à un troisième album prévu pour 2013. Pourvu que d’ici là, Solange n’ait pas changé sa formule. Et n’ait pas arrêté de tweeter des futilités.

« True EP » de Solange Knowles sort sur Terrible Records le 27 novembre. 16/20.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.