#IdiotDuJour : une asso chrétienne justifie la non-ouverture de droits aux LGBT car… ils ne sont pas assez nombreux

By on septembre 30, 2012



Petite tranche de rire désabusé du dimanche avec cette histoire contée d’outre-Manche.

En Grande-Bretagne, contrairement en France, il est possible d’avoir une estimation statistique du pourcentage de la population se disant homosexuel, lesbienne ou bisexuel(le). Ainsi, les derniers chiffres de l’Office of National Statistics notent qu’1,5% de la population britannique se déclare gay, 0,7% lesbienne et 0,4% bisexuelle – soit un total de 2,6% qui, pour note, paraissent fort peu par rapport au pourcentage communément admis de 5 à 10% dans les pays occidentaux. (Si vous voulez faire mumuse avec les statistiques britanniques, voici le PDF de cette même étude pour l’année 2011 et notez bien la part importante des « Ne sait pas » et « Refus de réponse »). Mais revenons à notre histoire…

Ni une ni deux, fort de cette statistique, le Christian Institute a profité de l’aubaine de cette publication pour rappeler son opposition à l’égalité des droits entre homosexuels/bisexuels et hétérosexuels au prétexte qu’ils sont… moins nombreux que les hétérosexuels.

>>> « It is staggering that such a monumental change is being carried out on behalf of a tiny proportion of society. » (Il est stupéfiant de voir que ce changement monumental est menée pour le compte d’une infime part de la société) (Mike Judge)

Pourquoi décerner un #IdiotDuJour à cette organisation ? Parce que derrière la rationalité apparente de cette argumentation se cache un raisonnement tout à fait absurde et dangereux. S’il ne faut pas donner de droits à une population parce qu’elle est minoritaire, les Roms auront donc bien du souci à se faire face aux non-Roms qui peuplent la France. Ensuite, pour vous amuser, remplacez le mot Rom par tout ce que vous voulez, religion ou appartenance à un parti politique par exemple, et imaginez : en quel nom les Juifs pourraient-ils avoir les mêmes droits au mariage que les Chrétiens ? Pourquoi les partisans du Front de Gauche osent réclamer le droit de manifester alors qu’ils n’ont représenté qu’un neuvième des voix du premier tour de la dernière élection présidentielle ? Pourquoi ose-t-on faire des courbettes devant les exilés fiscaux pour qu’ils reviennent en France alors qu’ils n’ont pas droit au chapitre vu qu’ils sont moins de 33 millions ?

Et, dans la même logique, pourquoi les catholiques pratiquants devraient considérer que leur parole a une importance alors même qu’ils sont environ deux fois moins nombreux que les non-pratiquants en France, selon le dernier rapport Francoscopie ?

Les opposants à l’égalité des droits entre homosexuels/bisexuels et hétérosexuels ont déjà mis sur la place publique un bon nombre d’arguments plus ou moins recevables (par exemple, ceux compilés par le Tumblr Hop-Hop-Homophobie ne le sont pas trop trop…) mais pour le coup, oui, le Christian Institute mérite volontiers un #IdiotDuJour à peine teinté de subjectivité (ou de militantisme diront certain(e)s) pour avoir pondu l’argument le plus débile en support à ce « combat »…

PS : d’ailleurs, comme le note bien Benjamin Cohen d’Out4Marriage, on s’en fiche un peu qu’il y ait 5, 10 ou 2,6% d’homosexuels/bisexuels dans la population : dans les deux cas, l’argument de l’institut reste fort fallacieux…

(Crédits photo : CC/NotionsCapital.com)

About Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager, enseignant-raconteur de blagues et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.
%d blogueurs aiment cette page :
Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookVisit Us On Google PlusVisit Us On PinterestVisit Us On YoutubeVisit Us On LinkedinCheck Our Feed