#IdiotDuJour : elle se fait tatouer le mauvais prénom au-dessus du pubis

Un petit #fail + une dose de #NSFW = un #IdiotDuJour bien ficelé.

Blunder: Toni Allport was left with 'Len' written in gems across her groin after asking for husband Lee's name40 ans ! C’est comme tous les chiffres ronds en rapport avec l’âge, de la dépression ou du pétage de câbles ce sera l’apanage. Toni Allport, sujet de sa Majesté d’outre-Manche, a voulu voir le côté positif de la chose et, agréable pensée, a voulu en faire profiter son mari avec une #Megasurprise ! Chic chic chic, ça mérite deux points d’exclamation finaux consécutifs tellement cette perspective semble excitante !

Toni a tout prévu. Cette assistante scolaire va se faire poser un tatouage temporaire via le vajazzle. Si vous voulez connaître la technique au-dessus de ce vajazzle et qui a pour nom le vatooing, je vous conseille ce lien issu d’un site que les Craypion d’Or seraient inspirés d’y jeter un coup d’oeil. Si l’avant-gardisme ne vous branche pas (et si vous tenez absolument à ce que je ne m’écarte pas trop du sujet de base) retenez juste que le vajazzle consiste à se faire  poser des petits strass brillants au niveau du pubis, après épilation intégrale du bikini, qui partent au bout de cinq jours en général. Voilà pour le #NSFW.

Ce que Toni n’avait par contre pas prévu, c’est que le cabinet dans lequel elle allait voir l’oeuvre de ses rêves se réaliser (ou pas) serait un peu idiot sur les bords. Après 40 minutes de traitement, c’est une mauvaise surprise qui s’offre à ses yeux : au lieu du prénom de son mari, Lee, c’est LEN qui apparaît. Sur l’aine. Len sur l’aine, hohoho, voilà un jeu de mots, qu’en français qu’il est beau, qu’en anglais il te plombe ta phrase à rime parce que cela ne marche plus du tout.

Justifications maladroites du cabinet : « ce fut un mélange de journée chargée, de manque de communication et du fait qu’une des filles du cabinet a un petit ami qui s’appelle Len », a précisé Faye Bray, qui dirige le Meridian Salon à Cheslyn Hay, dans le Middleshire, dans lequel je suis désormais certain que vous n’y mettrez jamais les pieds car vous buvez mes paroles comme une bouteille de Schweppes Agrum dans vos gosiers asséchés.

Une histoire aussi insignifiante ne pouvait décemment pas mal se finir : Lee n’en a pas voulu à Toni et a pris la chose avec humour. Ce que l’histoire ne dit pas est que par la suite Lee a noté le nom de tous les employés du cabinet et a transmis la liste à Kim Jong-Il pour les voir atterrir devant une cour martiale. Le procès a eu lieu à la vitesse expresse et son jugement, terrible, a été sans appel : il (oui, il, la justice en Corée du Nord en même temps…) a condamné l’intégralité des membres du Meridian Salon à se voir affublé à vie du titre d’ #IdiotDuJour. Té, ce régime est vraiment d’une cruauté sans nom…

ET SINON… Notre victime du jour aurait pu être différente, oui, elle aurait pu. Ont été épargnés du jugement suprême : ces deux #IvreVirgule amoureux des arbres ou des enfants (au choix), cet hurluberlu qui aurait mieux fait de ne pas prendre sa voiture en photo, ce chanteur meilleur frappeur que vocaliste, ce serial voleur de timbres ou ces policiers qui aiment un peu trop le pOrn pour être vraiment méchants. Bisous.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.