#IdiotDuJour : il est interpellé pour trois excès de vitesse… à une heure d’intervalle

Une fois n’est pas coutume, je vais écrire cet article à toute vitesse. Exactement comme notre #IdiotDuJour.

Un chat au volant d'une voiture < Photo humourLa victime expiatoire de ma diatribe du soir a-t-elle trop écouté Lorie ? Effectivement, à l’instar de notre philosophe nationale dans son essai « Je Vais Vite », Jose Romero-Valenzuela a appuyé sur le champignon. Fortement. (Et cliquez sur le lien dans « Fortement », seriously, il est trop bien)

Nous sommes sur l’Interstate 84, à une dizaine de kilomètres à l’est de Portland, Oregon. J’en profite pour faire un petit aparté musical en vous précisant que cette charmante bourgade n’héberge pas que Gossip mais aussi Balmorhea, Peter Broderick ou encore The Portland Cello Project et que ce serait affreux de passer à côté. Jose, originaire de Las Vegas, semble d’être d’un naturel joueur. CYMBALES (car mon allusion Las Vegas/joueur est drôle, si si).

En l’espace d’une heure, il va en effet avoir le droit à trois amendes sur la route pour… excès de vitesse. Sur une route limitée à 65 mph (105 km/h), il a d’abord été flashé à 105 mph (169 km/h), puis 98 mph (158 km/h), puis 92 mph (148 km/h). Le quatrième contrôle qui a été fait l’a intercepté à un moment où il roulait exactement à la vitesse autorisée, un soulagement pour son porte-feuille délesté pour l’occasion de quelque 2 000 dollars dans cette aventure.

Il était libre, Jose. Il était libre, Jose. Il était libre, Jose. Y en a qui disent qu'ils l'ont même vu ralentir.

Mais pourquoi est-il si méchant ? Parce que si pressé ? Jose me donne une fin parfaite : il se rendait… à une convocation judiciaire pour possession de méthamphétamines. Espérons que ses deux méfaits ont pu être jugés d’une traite histoire que la justice, elle aussi, puisse aller vite…


ET SINON… autant Jose allait trop vite, autant ces deux conducteurs allaient trop lentement sur des routes limitées à 70 km/h… ce qui ne les a pas empêchés d’être flashés par deux radars idiots. Le même jour et dans deux endroits différents, dans le Gard et dans les Côtes d’Armor, c’est #hallu… Demain, on se donne rendez-vous pour voter pour l’ #IdiotDeLaSemaine ? Ca ne prendra pas trop longtemps, je sais que tu seras tellement pressé que tu n’auras même pas le temps de finir ta

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.