#IdiotDuJour : les spaghettis de sa femme ne sont pas bons ? Il les lui balance à la figure

Ou comment réussir à parler de deux émissions de M6 grâce à une histoire de nouilles. Kamoulox !

Quand les enfants ne sont pas contents de la nourriture concoctée par les adultes, ils sont les premiers à sortir de leurs minuscules bouches ces douces émanations de la langue française telles que :

  • Baaaaaaaaaaaaah
  • C’est craaaaaacraaaa
  • Dégueuuuuuuuuuuuuu
  • Cyril Lignac cache-toi t’es moooooooooooooooche

LATINO BLOTTER: Man Throws Lunch at Wife Because he Said the Food was Bad

Et les adultes ? Ils ont également leurs codes qui permettent d’identifier exactement là où ils veulent en venir. Ainsi Isidro Curiel, le machin en photo à gauche de ce texte, âgé de 37 ans, a un problème avec la nourriture de sa femme, visiblement pas un cordon bleu. A ce moment du récit, on peut supputer qu’une excellente – et joyeuse – alternative serait que l’homme arrête de prendre sa femme pour la domestique et que je me lance dans une révolution féministe lexicale trop décousue pour être exacte, enfin vous voyez où je veux en venir. Bref,  la cuisine de Yesenia Herrera n’a pas l’air d’être de la toute première qualité et Isidro, pour lui faire comprendre que ses pâtes sont mauvaises, n’a rien trouvé de mieux que de… les lui balancer à la figure !

Il faut apporter une nuance un peu tristoune à cette barre de LOL : il s’agit probablement d’une illustration du syndrome de Stockholm, car Yesenia était déjà connue des services de police de l’Arizona pour de nombreuses violences domestiques infligées par Isidro et, pourtant, eeeeeeeet pourtaaaaaaaaaaaant, malgré l’aide judiciaire puis policière qui lui avait été fournie, elle n’a jamais réussi à aller voir ailleurs. Voilà, c’était la fin de la nuance tristoune.

Car je voudrais conclure sur une note un peu paranormale. Je vous remets la photo d’Isidro :

LATINO BLOTTER: Man Throws Lunch at Wife Because he Said the Food was Bad

Voilà. Et maintenant je vous montre une autre photo :

Il n’y a que moi pour voir dans Raymond de « Scènes de Ménages » sur M6 le portrait craché d’Isidro dans trente ans ? Cela tombe bien, leurs épouses respectives font aussi bien la cuisine qu’un chimpanzé alcoolique sous anxiolytiques… Han, il est bien mon rapprochement, hein ? « Oui, il est TOP, CHEF » me disent (ou pas) mes camarades de hashtag qui m’offrent ainsi une chute aussi facile que fade, ou fada, fada en fait c’est mieux tout bien réfléchi, comment finir cette phrase de manière adroite, en plus c’est la dernière, chute à retardement, perte de l’effet recherché, MALAISE

Il aurait été possible de parler de cette histoire sans faire la promo de la petite chaîne qui monte, maintenant TU RENDS L’ASCENSEUR en commettant l’unique #PointTania utile de l’histoire des #old en parlant du « buzz #IdiotDuJour« , oui, même moi je pourrais tolérer que tu utilises cette ignomineuse expression pour l’occasion. Enfin bref. Sinon on aurait pu parler de ça, de ça aussi, ça tiens pas mal, ou encore ça, et oui j’ai envie que vous cliquiez sur ces liens sans même savoir de quoi il en retourne, pour nous prouver votre confiance absolue dans la qualité de nos choix éditoriaux qui n’a rien à envie à celle du « New Yorker ». CARRÉMENT.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.