#IdiotDuJour : il oublie de serrer le frein à main de sa voiture… qui lui roule sur la jambe et la lui casse

Tu me diras, toi mon petit lecteur adoré, qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat (MIAAAAAAAOOOOUUUUU !), que des crétins qui oublient de serrer leur frein à main, y en a des tonnes, mais notre #IdiotDuJour n’est pas un homme comme les autres (non, ce n’est pas un Martien), il est footballeur professionnel et sa bourde risque de lui coûter cher…

Ever Banega, c’est son nom, est un petit joueur argentin de 23 ans qui évolue au FC Valence en Espagne. Il avait garé son GROS 4×4 à une station service pour faire le plein. Bah oui, ça sirote ces GROS machins roulant et il faut les remplir de temps en temps.

Notre brave Ever, ou bras vêveur, mais ça ne veut rien dire, est donc descendu de son char d’assaut et a commencé à verser le précieux carburant dans le réservoir. Sauf que le bougre avait oublié de faire un truc « relativement » important : serrer le frein à main. La voiture s’est donc mise à rouler toute seule et chemin faisant elle a rencontré la jambe de Banega qu’elle a allègrement cassé au niveau du tibia ET du péroné ! Ouch ! Bobo !

Le résultat ? Ever Banega est indisponible pendant 6 mois et son équipe va devoir faire sans lui pendant toute cette période. Vachement sympa comme saison non ?

On se demande bien à quoi il a bien pu penser pour faire une telle idiotie, sa copine ? Son prochain match ? Mouais, pas certain qu’il en fasse un autre sous les couleurs de Valence quand même. Là, ce sera pas Ever for ever !



Et sinon… L’ #IdiotDuJour team aurait pu te parler marijuana, escort-girlradar, pOrn, rough sexcargo qui coule, tabac ou encore drogue en général, mais on a réalisé ensuite qu’on avait en notre possession une histoire meilleure que toutes les dernières couvs du « Point » et de « L’Express » réunies. Conclusion polémique, BADOUMBA, bisous.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.