Mes prédictions média pour 2012, ou quand je me mue en Elisabeth Teissier des écrans

Après le temps des « Rétros 2011 », celui des « Prédictions 2012 ». Exerçons nos talents de marabout improvisé sur un secteur dans lequel je tente d’avoir un strapontin, celui des média. Attention, révélations fracassantes à venir.

1. Evelyne Thomas remplace Sophie Davant à la tête de « Toute Une Histoire » sur France 2

Retour de bâton logique pour l’ex-présentatrice de « C’est Mon Choix » : elle récupère la présentation de son ersatz en mode pathétique aux dépens de Sophie Davant, partie avec son compagnon Pierre Sled en Patagonie pour s’isoler du monde médiatico-parisien qui se moquait de leur couple depuis l’humiliante disgrâce de Sled au sein de France Télévisions.

2. Lagardère se débarrasse d’Europe 1 mais trop tard car les deux sont par la suite directement rachetés par le Qatar

Le groupe industriel tente de se protéger de la place grandissante de l’émirat dans son capital et se débarrasse de son pôle média en juin, Europe 1 en tête. Trop tard : le Qatar prend le contrôle de 54% de Lagardère en juillet et en profite pour racheter l’ensemble du pôle dans la foulée. La radio lance d’ailleurs une émission quotidienne en arabe à la place de celle de Faustine Bollaert.

3. « Pink TV » abandonne le créneau du pOrn et se rebaptise « Glee TV »

Tentative de recentrage pour l’ancienne chaîne de télévision gay : après un long tunnel dans l’érotisme et le pOrn, elle change de cap et décide de passer 24h/24 des épisodes de la série « Glee ». Échec « tonitruant » pour cette initiative puisque le tout se casse la figure au bout de trois semaines, sauf que « Pink TV » est devenue tellement peu importante que seul Yagg s’en rendra compte dans un article d’une longueur inférieure à un feuillet.

4. OWNI lance sa première émission de « web-réalité » et mélange ce concept avec « Nice People »

L’idée : enfermer pendant douze semaines dans un étage d’un immeuble de la Défense douze hackers de douze pays différents qui, pour ne pas être nominés par leurs camarades pour être éliminés, doivent pirater le plus grand nombre de sites Internet possible. Et de manière esthétique s’il vous plaît, avec des chats qui pourrissent les pages de préférence.

5. Emmanuel Maubert remporte le concours Têtu 2012 du mec le plus beau de la télé

Surprise : après toute une série d’imberbes (Artufel, Michalak, Tellouck), c’est un bear qui remporte la 4ème édition du concours de fin d’année de Têtu. Il faut préciser qu’Alessandra Sublet, sa camarade de jeu dans « C A Vous » sur France 5, menaçait chaque soir pendant les trois semaines du vote de décapiter son invité et d’en donner les restes à sa cuisinière pour la « recette du soir ».

6. « Les Inrocks » tentent l’aventure télévisuelle avec « Les Inrocks TV » mais se plantent au bout de deux semaines

Après avoir bataillé de longs mois pour obtenir un canal TNT, « Les Inrocks » parviennent enfin à lancer « Les Inrocks TV » en septembre. Au menu : des clips qui ne passent pas sur M6, des émissions décalées, du Web télévisuel autant que faire ce peut. Le plantage n’en est que plus brutal : passer 44 fois par jour des clips de Lana Del Rey et confier la présentation du « Taratata » sauce locale à Nicolas Bedos parce qu’il ambiance trop bien les plateaux de télé n’a visiblement convaincu personne, pas même les téléspectateurs égarés de Gulli.

7. « Le Télégramme » devient le quotidien le plus lu de Bretagne devant « Ouest-France »

Révolution de palais avec l’empire Hutin bousculé par son éternel concurrent brestois : la diffusion du « Télégramme » dépasse pour la première fois celle de son comparse de l’est. De même pour les comptes Twitter et Facebook où la hiérarchie change. Jeanne-Françoise Hutin lance la riposte en novembre et recrute les onze hackers perdants de l’émission de web-réalité d’OWNI pour pirater tous les sites et systèmes informatiques affiliés au « Télégramme ». Ce sera d’ailleurs la telenovela de la PQR de 2013, que retracera Erwann Gaucher sur son blog au rythme de 74 articles par mois…

8. CommentCela.info se pose en concurrent sérieux de Quoi.info sur le créneau de « l’info expliquée »

Stupéfaction pour les jeunes équipes de Quoi.info : la création de CommentCela.info est annoncée en mars par une mystérieuse vidéo de présentation animée par trois hommes masqués comme des cambrioleurs. La maquette du site est particulièrement aguichante et les créateurs annoncent avoir embauché 40 journalistes pour décliner leur concept en quatre langues. La supercherie est dénichée mi-avril quand une nouvelle vidéo démontre, à cause des masques mal mis, qu’il s’agissait en fait de la plus mauvaise blague de l’histoire des gars d’« Action Discrète ».

9. Le lancement d’une version française de « Gawker » reportée à cause du refus de Michael Vendetta d’en diriger la rédaction

Le site people/trendy américain veut, à l’instar du « Huffington Post », voir s’il peut se développer en France. Après des premiers échos favorables, l’initiative est malheureusement tuée dans l’oeuf lorsque Michael Vendetta, pressenti pour devenir rédacteur en chef du média, refuse ce poste suite à sa récente députation. Aucun autre nom n’est curieusement évoqué et le projet disparaît des radars médiatiques dès juin.

10. L’émission spéciale « Rendons hommage au club des 27 » sur France 2 endeuillée par la mort de Stromae en direct

Stupéfaction et buzz sur Internet pendant deux semaines avec le décès de Stromae en direct pendant cette émission diffusée en avril où des chanteurs actuels rendaient hommage à ceux disparus à l’âge de 27 ans. L’interprète d’ « Alors On Danse » aurait fait une surconsommation d’alcool nécessaire pour réussir à se muer dans la gorge d’Amy Winehouse. Personne ne sera par la suite volontaire pour interpréter son principal tube alors qu’il venait justement de rejoindre le club honoré…

11. Jean-Pierre Pernaut est débarqué de TF1 pour avoir présenté un JT en état d’ébriété

Après une vingtaine d’années de bons et loyaux services au nom des épiciers de Corrèze de l’information, le présentateur du JT de 13 heures se présente totalement bourré à l’antenne le 11 mai, pas encore remis d’une fiesta organisée à la suite de la réélection de Nicolas Sarkozy. Son remplacement par Alex Goude boostera dans un premier temps les audiences, notamment auprès des ménagères de moins de 50 ans, jusqu’à un outing publié dans « Voici » en octobre qui fera plonger l’audimat.

12. « Le Monde » passe le cap du million de followers sur Twitter avant de se faire pirater son compte

Le quotidien du soir confirme son excellente maîtrise de Twitter et dépasse le cap fatidique du million d’abonnés en juillet, mais la fête sera de courte durée : le compte est piraté peu de temps après par un mystérieux @Awsdxx254 qui se présente d’abord comme un hacker pakistanais avant de s’outer à son tour et révéler qu’il s’agit de Robert Hue. Dans une Twitvid éprouvante, il menace de supprimer le compte en laissant le curseur sur la touche « Confirmer la suppression du compte » pendant trente minutes. Il appuiera finalement dessus de manière accidentelle en faisant ripper son coude alors qu’il voulait prendre la tasse de café à côté de sa souris.

13. Nagui réussit un joli coup en réunissant Lady GaGa et Rammstein sur un titre commun dans « Taratata »

La notion de « style musical » en prend pour son grade lors de la spéciale Lady GaGa dans un « Taratata » d’avril : son duo glam-metal avec Rammstein, en plus d’atomiser les tympans de l’assistance, rappelle furieusement Within Temptation mélangé avec des problèmes de vocoder. Contre toute attente, et malgré le fait de saigner des oreilles, le public adore et les audiences sont excellentes. Une tournée commune est envisagée pour 2013 où se joindraient aussi Tarja Turunen, Slayer et Kavinsky.

14. Le site de « France Soir » sauvé de justesse par un investisseur brésilien

Alors que Pougatchev est sur le point de mettre un point final à l’aventure « France Soir », un mystérieux investisseur brésilien rachète l’ensemble du titre au Russe pour huit millions d’euros. Pas de retour aux Champs-Elysées pour l’équipe mais dix embauches : par contre, interdiction formelle de parler de la déforestation de l’Amazonie dans les colonnes du site.

15. Tania Bruna-Rosso relance « Plus Vite Que La Musique » sur M6 sur un rythme hebdomadaire

Depuis son éviction du « Grand Journal », nous n’avions plus de nouvelles de l’inventrice involontaire du #PointTania et nous ne nous en plaignions pas plus que cela. Elle reprend en septembre la présentation de « Plus Vite Que La Musique » sur un rythme hebdomadaire et annonce qu’elle fera « encore mieux que Christophe Crénel ». Mais présenter Lana Del Rey comme « celle qui va faire le buzz » en octobre et décrire le style de LMFAO comme de l’ « electronica post-rockée éthérée » lui rendront rapidement sa crédibilité d’antan. Par chance, « Les Inrocks TV » n’ont pas le temps de la débaucher puisque la chaîne coulera avant.

16. Anne Sinclair et Paul Ackermann jettent l’éponge au « Huffington Post »

L’aventure n’aura pas duré longtemps pour la conseillère éditoriale et le rédacteur en chef de la version française du « Huffington Post » : les deux claquent la porte juste après la présidentielle. Gérard Carreyrou, un temps pressenti pour reprendre le flambeau, va finalement à l’hôpital pour un pontage coronarien et c’est Matthieu Delormeau qui prend sa place, assisté de Tristane Banon dont on n’avait plus de nouvelles depuis des mois.

17. Valérie Damidot claque la porte de M6 et retrouve une place au « Grand Journal » de Canal+

Sensation pour la maroufleuse de choc qui apprend le non-renouvellement de ses 47 émissions hebdomadaires « D&Co » en septembre et part rejoindre la chaîne cryptée. Elle redessine naturellement le plateau du « Grand Journal » (ses murs prune et citrouille passent toutefois très mal à la caméra, des réglages automatiques de couleur d’une durée quotidienne d’une heure trente sont nécessaires pour arranger la situation) et présente une chronique quotidienne de trois minutes sur l’actualité du design, de la déco et de Dulux Valentine. Un transfert réussi en termes de popularité mais pas d’emploi, puisque toutes ses équipes de « D&Co » sont virées manu militari.

18. Arte attire une moyenne de 9 millions de téléspectateurs pour chaque édition de son nouveau show mensuel « We Don’t Need No Television »

Après l’arrêt du « Grand Webze » en mars pour audiences insuffisantes, Arte retente l’aventure du Web retranscrit à la télévision et s’inspire des concepts web-radio développés par OWNI et Radio Nova. « We Don’t Need No Television » n’est pas qu’inspiré de Pink Floyd mais aussi de DJ Shadow, puisque son générique est l’indispensable « We Gotta Rokk » remixé par Irn Mnky Swagger. Présentée par votre serviteur débauché à la bourre en avril, assisté par toute une panoplie de Twittos triés sur le volet (donc non pas toi Martin Medus), l’émission se caractérise par son bordel ambiant, ses playlists audacieuses, ses dérapages fréquents et est marquée dès son premier numéro par le strip-tease d’un Twitto influent dont je ne peux immédiatement dévoiler le nom (mais checke régulièrement ICI j’y insérerai peut-être un lien hypertexte menant au fautif). Carton total pour le programme des deux côtés du Rhin, d’autant plus que Nina Hagen interprète une chanson par émission – de préférence complètement déchirée.

19. « Le Canard Enchaîné » crée un pôle data-journalisme et lance un partenariat avec Wikileaks

Sérieuse concurrence pour OWNI et Mediapart : le palmipède fait une entrée fracassante et surprenante sur les Internets avec un site ultra-soigné en HTML5 et un partenariat surprise avec Wikileaks annoncé en mai. Une autre collaboration avec « Oise Hebdo » fera encore plus de bruit sur les réseaux sociaux puisque la une de l’hebdomadaire est annoncée en exclu sur www.lecanardenchaine.fr le mardi soir, quelques heures avant sa diffusion dans le département.

20. Arte Live Web et la Blogotheque s’associent pour une retransmission sur le Net du concert d’A Winged Victory For The Sullen à l’édition hivernale de la « Route du Rock » à Rennes le 15 février prochain

VOUS AVEZ INTÉRÊT.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.