#IdiotDeLAnnée : votez pour l’ #IdiotDuJour de l’année !

Vous avez suivi les tribulations des #IdiotDuJour depuis près de cinq mois désormais (eh oui, nous avons commencé à les dénicher dès le 1er août…). Désormais, c’est à votre tour d’offrir à votre #IdiotDuJour préféré le titre suprême d’ #IdiotDeLAnnée ! (La seule récompense qu’il aura peut-être dans sa vie, ne déconnez pas)

Drogués, addicts au sexe, poussés sur la bouteille, énervés ou tout simplement bêtes comme leurs pieds, les #IdiotDuJour ont accompagné vos journées (twittesques surtout) ces derniers mois. On reprend en 2012, encore plus forts (d’ailleurs pour se maintenir on continue de veiller sur Twitter) mais avant cela, mettons un point d’honneur à distinguer celui ou celle qui nous aura le plus fait halluciner en 2011 !

Dix choix sont à votre disposition. J’avais dix-sept #IdiotDeLaSemaine à disposition (quoiqu’il y a des ex aequo) mais voter entre 17 propositions c’est un peu n’importe quoi, les articles les plus lus ne sont pas forcément les plus votés (curieusement)… Bref, parce qu’il fallait finir par commencer une phrase de ce papier par « Bref », j’ai procédé à un singulier compromis entre ces deux critères pour parvenir à cette sélection.

Sachez juste une chose avant de découvrir les heureux nominés : vous êtes de gros obsédés. Tous les articles d’#IdiotDuJour les plus lus parlent de choses sessuelles, quelques-uns de mort, et ceux qui combinent les deux touchent le bingo : le grand vainqueur de l’année en termes de lecture (je ne l’ai pas inclus dans la sélection car c’est quand même affreux – et soumis à possibilité de légende urbaine) est effectivement cet adolescent brésilien mort pour s’être masturbé 42 fois de suite. Les Internets, je ne sais pas si je dois vous féliciter…

Ceci étant, je vous remercie pour vos détours réguliers pour suivre les tribulations de nos idiots préférés, les relais d’information, les retweeteurs réguliers de nos petites histoires et, bien entendu, tous celles et ceux dont on a parlé dans ces lignes sans quoi cette rubrique serait aussi vide que le cerveau de Willy Liechty. Merci à toutes et à tous !

(Et d’ailleurs, parce que cette rubrique c’est aussi la vôtre, n’hésitez mais alors surtout pas à me faire part de vos commentaires, suggestions, envies, attentes, recettes de tiramisu pour l’améliorer, je suis très open)

Et enfin un très grand merci à celles et ceux qui m’ont accompagné, certaines depuis le début de l’aventure comme Patricia et Estelle, d’autres à certains moments comme Sophie et Emilie et enfin celles et ceux qui nous rejoints par la suite comme Pierre et Fanette, pour constituer une véritable #IdiotDuJour team : à plusieurs, on est plus forts pour mettre la lumière sur ces individus souvent lambda de notre petite planète !

Et les nominés sont :

1. Cette spectatrice plus qu’exigeante qui, trouvant que la bande-annonce de « Drive » est trompeuse quant au film (elle pensait que ça ressemblerait à « Fast & Furious », décide de porter plainte contre le distributeur du film ! Bravo Sarah Deming ! -> L’histoire

*****

2. Ce « serial entailleur de fesses » qui a un temps traumatisé la région de Washington : il a en effet entaillé six postérieurs féminins durant les premiers mois de l’année en raison d’un désordre sexuel ! Donne des nouvelles, on ne sait plus où tu es ! -> L’histoire

*****

3. Ce parti politique français de droite (oui, une nomination groupée) qui ignore totalement l’existence du défunt DJ Mehdi, la palme revenant à l’ancienne Ministre de la Culture Christine Albanel qui adresses toutes ses « félicitations » (!) à Didier Mehdi (!!) ! Faites attention à rattraper votre retard musical d’ici 2012 ! -> L’histoire

*****

4. Cette femme « un peu impulsive » qui poignarde son compagnon (il s’en est tiré hein) parce qu’il tricherait de manière régulière au Monopoly, passée donc en prison sans passer par la case départ ! Oui cette formule était prévisible ! Bravo Laura Chavez ! -> L’histoire

*****

5. Ce client d’un hôtel Hilton qui se plaint de s’être fait facturer un journal d’une valeur de 50 cents qu’il n’a pas lu et, logiquement, décide de porter plainte contre l’établissement ! Il y a une suite à cette séquence mais je vous la dévoilerai plus tard (donc restez connecté à l’#IdiotDuJour même après votre vote) ! Bravo Rodney Harmon ! -> L’histoire

*****

6. Cet homme de l’Arizona qui, à force de vouloir impressionner ses convives avec son gros engin (comprendre, son pistolet), s’est détruit son gros engin (comprendre, son pénis) avec ! Pour les démonstrations de virilité, tu vas galérer désormais ! -> L’histoire

*****

7. Ce faux exorciste qui officiait de manière un peu particulière avec ses clientes puisqu’il y chasse les démons à l’intérieur de leurs vagins ! Faire ce genre de pratiques en Arabie Saoudite, il faut l’avouer, c’est particulièrement culotté ! -> L’histoire

*****

8. Cet homme souffrant d’un « trouble déficitaire de l’attention » (selon sa maman) qui passe son temps à faire l’amour en public avec des matelas en plastique ! Ce comportement s’expliquerait par une fascination pour cette matière, l’année prochaine il innove avec des bouteilles d’eau ! Bravo Edwin Tobergta ! -> L’histoire

*****

9. Ce grand frère exemplaire qui n’a pas trouvé de meilleure cache pour le cannabis qu’il deale que le nounours de sa petite soeur ! Mais ce stratagème n’a pas trompé la police qui n’a même pas eu besoin de chien pour trouver la drogue à son domicile, wouf wouf ! -> L’histoire

*****

10. Ce professeur américain qui n’a jamais su se retenir et s’est donc masturbé dans sa propre classe de lycée pendant dix ans sous la table de son bureau ! L’Ecole catholique où s’est déroulée ces faits est ravie de voir sa réputation modernisée de la sorte ! -> L’histoire

*****

Qui est donc pour vous le suprême parmi les suprêmes, le marabout de l’idiotie, le maharadjah de l’échec ?

C’est à vous d’en décider !

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.