#IdiotDeLaSemaine : votez pour le plus bel #IdiotDuJour de la semaine (18ème… et dernier de l’année)

Parce que c’est toujours bon de se foutre de la gueule de plus poissard que soi, parce que c’est amusant de se gausser sur le dos des autres, parce que c’est bon d’avoir sa dose de LOL quotidien, parce que tu nous aimes, en fait…

C’est la dernière !!!!!!!!!!!!!! Avec plein de points d’exclamation !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Enfin, de l’année. On est de retour en 2012, hein. Mais l’ #IdiotDuJour company ne vous abandonne pas comme çà : nouveau vote d’ #IdiotDeLaSemaine dans les lignes qui suivent celles-ci, et tout un processus pour l’ #IdiotDeLAnnée à partir de lundi donc RESTEZ CONNECTES ON N’A PAS FINI LES GENS.

Lundi, nous ressentions un peu de vécu devant l’histoire de ce recruteur qui envoie par erreur un mail collectif d’insultes au lieu d’un mail individuel > ici

Mardi, nous félicitions le combo réalisé par ce conducteur qui grille un feu et fume un joint au volant sous le nez des gendarmes > ici

Mercredi, nous observions avec circonspection le comportement de ce dragueur de l’extrême qui s’introduit dans une villa qui ne lui appartient pas pour épater sa belle du soir mais… fait déborder la piscine, se fait poser un lapin et choper par le propriétaire > ici

Jeudi, nous lolions devant ces autres conducteurs fort prévenants qui, pour ralentir les gendarmes qui les poursuivent derrière, leur balancent des sacs de marijuana par la fenêtre > ici

Vendredi, nous terminions notre série avec cet homme porté disparu en France retrouvé nu dans un vestiaire de filles en Suisse > ici

Qui sera votre dernier #IdiotDeLaSemaine de l’année ? Comme d’habitude, c’est à vous de décider !

Et n’oubliez évidemment pas de suivre les tribulations twittesques de celles et celui qui vous balancent ce flot d’idiots congénitaux dans votre timeline ! Suivez-les sans crainte, s’ils n’étaient pas gentils et sympas et tout le reste, eh bien ils ne feraient pas partie de l’équipe (passée, présente, un peu future) t’as vu. Sinon, si tu veux rejoindre l’équipe, c’est (toujours) open (à partir de janvier donc) et pour me soudoyer c’est ICI !


Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.