#IdiotDuJour : la police les poursuit en auto, ils les ralentissent en leur jetant de la marijuana par les fenêtres

Aux Etats-Unis, on le sait tous, on n’arrête les malfrats qu’après de longues course-poursuite en voiture et le dévouement de la police est proverbial. Notre histoire, qui se déroule dans l’Oregon, n’échappe pas à la règle.

Nous sommes donc dans l’Oregon, état du Nord Ouest des Etats-Unis. Le brave officier de Police Clay Core, au cours de son service, arrête une Chrysler 300 à proximité de la bucolique et riante petite ville de Creswell. Il s’approche de la dite voiture, dialogue avec ses occupants et ne tarde pas à acquérir la certitude qu’ils se livrent à d’illégales activités. En effet, de gros sacs suspects et exhalants des arômes illicites de marijuana se trouvent à l’arrière de la voiture. Et notre officier est observateur.

Clay Core intime alors au conducteur de la voiture l’ordre d’en descendre ; celui-ci fait mine d’obtempérer mais soudain referme la porte de la voiture, démarre et s’enfuit, toutes roues dehors.

N’écoutant que son devoir, Clay Core prend  la voiture en chasse. C’est alors que l’autre occupant de ladite voiture entreprend d’ouvrir les sacs suspects repérés auparavant par le policier pour jeter la marijuana par les fenêtres de la voiture (qui roule à vivre allure) dans l’intention évidente de faire disparaitre les preuves.

Las. L’officier Clay Core, extrêmement observateur, a parfaitement noté la chose malgré  la folle poursuite. Aux environs de Goshen, le conducteur de la voiture stoppe et s’enfuit à travers bois. L’indestructible Core galope derrière lui, sautant fourrés et arbustes, se rapproche du conducteur de la Chrysler, fourbu et haletant mais sans perdre courage – en vrai policier américain qu’il est – et lui intime l’ordre de se rendre, brandissant son Taser et des menaces.

Le conducteur de la Chrysler, épuisé et vaincu, se rend. L’ordre a triomphé.

De son côté, l’autre occupant de la voiture a été pris en charge par un autre officier de la Police d’Etat.

C’en est fini ; les deux hommes ont été amenés devant les tribunaux pour possession et trafic de marijuana et dissimulation de preuves. Le conducteur de la Chrysler est également accusé de délit de fuite et d’infraction au code de la route. Ils attendent de passer en jugement à la prison du comté.

Et la marijuana jetée par les fenêtres, me direz-vous ? Eh bien, la police du comté n’aime pas gâcher et elle a travaillé deux jours durant pour la récupérer. Nous pouvons être tranquilles, il ne reste plus un gramme de cette substance illicite sur l’autoroute où circulent chaque jour d’inoffensifs citoyens américains. L’officier Core et tous ses camarades ont tout bien ramassé. « Nous avons bien vérifié qu’il n’en restait plus », a assuré Clay Core. Ils ont réussi à en retrouver cinq kilos.

Une histoire bien américaine. C’est pas sur une de nos départementales qu’on verrait ça…

PS : Sinon on a trouvé la véritable explication de la crise grecque avec cet homme qui s’est inventé 19 enfants pour toucher de l’argent de l’Etat, ce conducteur dilettant (ou disparu ?) qui laisse sa voiture tellement longtemps garée qu’il doit une note de parking de plus de 36 000 €, ces oiseaux qui confondent étendue d’eau et bitume tout neuf ou encore ce criminel américain chopé par la police parce qu’il s’est… rendu à l’école de sa fille. Enjoy!

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.