#Idiotdujour : il pédale pour le Téléthon et tombe de son vélo… d’appartement

Être un #idiotdujour, c’est une course de longue haleine.

Il en fallait du courage pour pédaler sur un vélo d’appartement, bravant sueur et tentation de manger un gros BigMac tout chaud et dégoulinant. Oui, il en fallait de la bravoure pour participer au Téléthon et enfourcher sa bécane pour la bonne cause (bon, certes, c’est un vélo d’appartement, pas une Harley Davidson, je ne reconnais plus la LA LA LA LA LA LA LAAA, hum, pardon #digression #GRESSION (oui, dis « gression » #jeudemots #fermezlaparenthèse)).

Mais quelle bonne cause me diriez-vous? Aider de jeunes malades leucodystrophiés et psychopathes, ah non, ça, ce n’est pas eux. La bonne cause : c’est bien sûr l’#idiotdujour. La prime à la maladresse bête et mêchante que nous chérissons.

Notre brave volontaire était donc dans un gymnase près d’Annecy, en train de pédaler dans la choucroute, quand soudain, il tombit. Tuba. Tombola. Non, tomba. Ayons une pensée émue pour son bras, qui n’a pas survécu à notre #idiotdujour, et s’est cassé sous le poids de sa bravoure. Bonne route !


Le week-end nous a une nouvelle fois donné à boire et à manger : un grand festin d’#idiotdujour, voilà ce que nous vous proposons. On n’est pas les seuls gloutons. En entrée, un python dévore un chat (miaou sensible s’abstenir). S’ensuit un succulent plat de résistance : une drôle de mixture. Enfin pour dessert : des enfants qui en sont privés, bien fait ! Allez, petite cerise sur le gros gâteau : l’Italie nomme un Canadien ministre par erreur. Longue vie aux #idiotdujour !

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.