#Idiotdujour : excédé, il lâche des serpents dans un bureau des impôts

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? Apparemment, pour ces employés des impôts indiens.

En Inde, on sait comment s’y prendre lorsque l’on a affaire avec les services administratifs. C’est ce que nous a démontré Hakkul, notre #idiotdujour charmeur de serpents d’Harraiya, mardi dernier. L’histoire est simple : l’homme se voit refuser depuis deux ans ses différentes demandes pour obtenir un terrain où il pourrait installer ses serpents. Mécontent et excédé, il débarque à l’improviste dans un bureau des impôts de la fameuse ville d’Harraiya avec trois sacs. Ni une, ni deux, Hakkul dépose les sacs et les ouvre. Et là, stupeur, les employés découvrent que des dizaines serpents s’en échappent… dont trois cobras venimeux. MEGASURPRISE !

Heureusement, l’histoire se termine bien même si les forces de l’ordre indiennes déclarent n’avoir pas encore retrouvé tous les serpents… Rassurant non ?

Follow @P_Peyret

P.S : Cette histoire vous a fait froid dans le dos ? Estimez-vous heureux car ça aurait pu être plus effrayant si je l’avais agrémenté d’allitérations. Mais je n’ai point le talent… En tout cas, les #idiotsdujour n’ont pas pris leur jambe à leur cou comme cet abruti qui se tire une balle dans le pied en voulant tuer une taupe. De leur côté, ces gens-là étaient occupés à sauver une chatte en gestation… en peluche. Tout ça pendant que Michelle Bachman commettait une nouvelle gaffe aux USA. Mais ce n’est rien à côté de cet homme qui fait les courses, part… et oublie son bébé de six mois dans le chariot alors que lui tente de vendre à une bijoutière les bijoux… qu’il lui avait volés auparavant.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui et c’est pas mal. Par contre, demain, soyez présent car notre chef en prépare une belle.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.