#IdiotDuJour : Il fait un sudoku au volant de son bus scolaire et se fait virer

L’affaire se passe chez nos amis Grands Bretons. Notre charmant #idiotdujour est conducteur de bus scolaire pour la Cavendish Liner Coach Company et il s’est fait choper parce qu’un des élèves qu’il transportait a eu l’idée de génie de le prendre en photo avec son téléphone portable. Et là, mégasurprise…

Maudits smartphones ! Je te fais la grâce de ne pas l’écrire en anglais mon petit lecteur adoré. Quoi ? Tu veux apprendre un nouveau mot de slang anglais ? D’accord, voici la version originale : Fucking smartphones ! C’est ce que doit se dire le chauffeur du bus dont nous allons nous moquer ce soir, oui, on est comme ça. En effet, l’homme avait semble-t-il l’habitude de faire son sudoku alors même qu’il conduisait ses élèves entre les écoles primaires et le collège Ferndown à Dorset, dans le sud-ouest du pays. Un garçon de 12 ans a décidé de montrer à ses parents l’étrange rituel de cet homme en l’immortalisant avec son téléphone portable.

Fort curieusement, la photo a eu son petit quart d’heure de gloire au sein de la famille du marmot… mais aussi dans les rangs de l’employeur dudit chauffeur qui, sans coup férir, l’a fichu à la porte avec pertes et fracas, na ! Il faut dire que la sécurité des enfants n’était, comment dire, plus vraiment assurée avec ce genre de zigoto au volant.

Quoique, y a aussi des hommes qui se rasent au volant, boivent leur café, se triturent des choses dans le nez… beurk, excusez-moi mais, en tant que fille, c’est l’attitude la plus rédhibitoire que l’on puisse trouver chez un conducteur mâle ou femelle d’ailleurs !

En tout cas, c’est bien parce que maintenant notre ami chauffeur va avoir tout le loisir de remplir ses petites cases depuis…. son canapé.

PS : à quoi avez-vous donc échappé aujourd’hui ? On aurait pu parler de sexe, oui, on aurait pu avec cet Aixois condamné pour… ne pas avoir suffisamment honoré son épouse. Ou bien alors avec ce pilote d’avion qui s’envoie en l’air… en plein air, évidemment. Ou encore avec cet homme qui a dû appeler dix pompiers pour se faire enlever un anneau de son pénis. Ou alors on aurait pu ne pas parler de sexe. On aurait pu parler d’un alcoolique pour changer, aujourd’hui ç’aurait pu être un Brestois qui peint les policiers en saumon. On aurait pu acheter une Ferrari miniature aussi. On aurait galéré pour trouver une signification à la phrase précédente. Bref, on vous aime bien.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.