#Idiotdujour : un chauffeur de taxi ramène des jeunes de discothèque, oups, il est ivre

Il a beau être un as du volant, notre #idiotdujour aligne les écarts de conduite #jeudemots.

La scène se passe à Guingamp (allez, en avant Guingamp #pouët). Un samedi soir, dans la fièvre de la night t’as vu, il est deux heures du mat’ quand notre #idiotdujour fait son grand coming-out. Oui, parce que vraiment, faut assumer hein :

1. Être chauffeur de taxi (qui ont fait grève ce lundi hein, les pignoufs). On les connaît, ils sont pas tendres, qu’ils soient BG ou cassecou.

2. Ramener des jeunes de boite (ouais, parce que faut se les coltiner les gueulards qui piaillent à l’arrière de la berline)

3. Être ivre. Oui, il est comme ça notre #idiotdujour : entier. Pas de 0,5 gramme dans le sang, mais 0,7. 7, c’est mieux. Toujours. Tous pour un, sept pour tous #okjesorsaurevoir.

Que dire de plus? Sinon que boire ou conduire, il faut choisir. Notre héros a choisi : il a préféré se soûler pour mieux nous servir.


Dans notre escarcelle (ouais, j’ai toujours kiffé ce mot même si je ne l’ai jamais compris #incomprise), nous avons plusieurs idiots qui font la course pour le podium : en tête de peloton, ils volent des bagnoles et ils ont 10 ans (NORMAL), suivi de près par cette madame-qui-gaze-les-autres-clientes-pendant-les-soldes (c’est un métier ça ? Ca s’apprend ? Je peux essayer ? Dis dis !), en queue de peloton on sort l’artillerie lourde. Enfin, un petit dernier pour la route. Cliquez pour en savoir plus. Carrément. Bonne bourre.

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.