Poupée de cire, poupée de son(otone)

Quatrième volet de cette audacieuse série des remixes de l’extrême : après nous être penchés sur les cas de Gloria Gaynor, Lady GaGa et Zaz, intéressons-nous au cas du cultissime hymne de l’Eurovision « Poupée de cire poupée de son » pour voir ce qui en a été fait au fil des années.

Rappel historique : ce n’est pas la France mais bien le Luxembourg qui a remporté le concours de l’Eurovision de l’année 1965 avec cette intemporelle ritournelle qu’aurait pu ahaner Dorothée.

Mais le temps de l’innocence fanant aussi vite que celui qui passe (minute de réflexion existentielle), il n’a guère fallu plus de deux minutes (oui bon, quelques années tout de même) pour que cette chanson soit revisitée dans des contrées stylistiques qu’on qualifiera pudiquement de… parfois extrêmes. Petit échantillon :

1> The Hellboys

2> TypeTaupe

3> Wizo

4> Arcade Fire

5> Claire Ann

6> Hatsune Miku

7> Belle & Sebastian

8> The Divine Comedy

9> Kim’Kay

10> Toxik Waste & Y-Tek

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.