#IdiotDuJour : Le sac rempli de haschich, il se rend à la préfecture

Ce chapô ne sera pas informatif, mais pédagogique. Consommer de la drogue, c’est mal. Et amener de la drogue à la préfecture, c’est surtout stupide.

Dans cette affaire, le vice-procureur n’a pas manqué d’humour : « Venir à la préfecture avec 97 g de résine de cannabis et 1 200 € comme c’est ballot ! » Ballot… drogue. Bref.

L’histoire se déroule à Montpellier vendredi dernier. Notre #idiotdujour de 33 ans a besoin de récupérer un papier au service des étrangers (…), cependant, il a négligé que dans les préfectures, il y a des portiques de sécurité. Qui dit portique de sécurité, dit détecteur de métaux. Ce dernier sonne, le préposé doit donc examiner le contenu du sac et là stupeur !!!

Mais avant de vous raconter la suite de l’histoire, j’ai envie d’inverser les choses en vous disant que vous avez évité beaucoup d’idiots du jour. Par exemple, cette ministre talienne qui parle d’un tunnel qui n’existe pas ou encore ces musiciens qui, soucieux du bruit qu’ils causent en jouant, préfèrent s’enfermer dans la salle des coffres d’une banque, mais aussi un exorcisme qui tourne mal et celle-ci qui, ivre, se fait arrêter car elle croit que c’est la police alors que non ou alors si mais j’ai pas tout compris car c’est en anglais.

Retournons à notre mouton. J’en étais à : Stupeur !!! A l’intérieur du sac, de la drogue et de l’argent. Plus précisément 97 grammes de résine de cannabis et 1200 euros. Allez zou, en comparution immédiate. S’ensuit la traditionnelle explication foireuse : « C’est ma conso perso, j’en revends pas. L’argent c’est pour acheter un scooter. C’est l’argent du RSA et de mes parents« .

Au final, 4 mois de prison, dont un ferme.


PS (car Gwendal m’a expliqué qu’on fait de la publicité masqué pour le Parti Socialiste [edit : PORTNAWAK CE BLOG EST NEUTRE POLITIQUEMENT {sauf pour le Parti des Chats Mignons mais il existe pas}]) : Moi, quand j’entends hasch, je pense à ça

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.