#IdiotDuJour : Apprentis gigolos, un métier pas si… juteux que ça !

Deux belles andalouses ont tendu un piège machiavélique à 310 pauvres gars en mal (ou mâle, c’est comme vous voulez les gens !) d’argent et d’aventures.

Pendant que l’une passait des annonces dans la presse nationale espagnole, en vantant les mérites d’un emploi « fortement rémunéré » auprès de femmes à fort pouvoir d’achat (et pas à forte poitrine, on n’est pas dans un gag d’Elie Semoun) et moyennant un droit d’inscription tout rond… et rond petit patapon… :), l’autre se chargeait de la logistique et de l’administration de la société que les deux femmes avaient créée (bah oui hein, fallait avoir l’air crédible !).

310 gugusses se sont fait prendre au piège ! Si, si, mon ami, t’as bien entendu 310 (ou bien lu, c’est selon) ! Ils ont tous payé leur obole et par la même occasion enrichi les deux mères maquerelles de 124 000 euros ! Jolie somme non ? Et jamais aucune cliente ne les a appelés… Dur, dur, très dur (c’est le cas de le dire… pardon), surtout qu’il paraît que ce n’est pas facile pour un homme d’avoir ce genre de déconvenue… 😉

Bien entendu, si je vous raconte cette histoire c’est que les deux Madame Claude espagnoles se sont faites serrer (bien fort, comme dans un gros câlin) par la police… et que nos gentils apprentis gigoLOL ont porté plainte.

PS : Au-delà de cette affaire de pén… pen… (OUI TU AS COMPRIS L’IMAGE DÉSORMAIS) on aurait pu vous parler de cet étrange individu qui tente de mentir à des policiers mais qui s’est planté dans son bobard, de celui-ci tiens, un peu distrait, qui a « juste » oublié une fillette pendant trois heures dans un bus, de cet antiquaire assuré que Nicolas Cage est un vampire, de ce patron de bar encore plus ivre que ses clients, de ces cambrioleurs fûtés attirés par les cuisines Hygena (OUPS PUBLICITÉ CLANDESTINE), de cet automobiliste qui aère ses plants de cannabis à l’arrière de sa voiture ou encore de ce gentleman voleur qui demande sa victime en amie sur Facebook. Et demain c’est décidé, l’#IdiotDuJour, ce sera TOI. (J’ai décrété)

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.