Les 20 meilleures chansons de l’année 2010

Encore plus aléatoire qu’un classement des meilleurs albums de l’année, voici celui des meilleures chansons. Tordu mais à peu près exhaustif.

gwendalperrin.net meilleures chansons 2010

Pour un amoureux de musique comme moi, classifier des chansons qu’on adore selon une hiérarchie froide et distante est un exercice, sinon de haute voltige, au moins de nombreux vertiges. Mais intéressant. Sinon, si c’était aussi terrifiant que ça, cet article ne serait pas en ligne, tu ne serais pas ici, tu ne contemplerais pas mon superbe header de blog, toussa.

Youka, c’est parti.

#20 NILS FRAHM & ANNE MÜLLER – Long Enough

Depuis le début de sa carrière, Nils Frahm enchante les amateurs de classique expérimental. En convaincu de la (quasi-) première heure, je ne peux qu’apprécier la richesse et la folie stylistique de « Long Enough », à mi-chemin entre classique symphonique, électro-acoustique et drum’n’bass…

#19 KELE – Tenderoni

Si quelqu’un connait le sens exact du Tenderoni du frontman de Bloc Party, je prends. Idéal, en tout cas, pour draguer avec un bon déhanché.

 

#18 AARON – Embers

Après le supra-massif « U-Turn (Lili) », les Français d’AaRON reviennent avec un second album qui tient la route. C’est pourtant (encore) un titre triste et nostalgique au possible, « Embers », qui en ressort majestueusement…

 

#17 LCD SOUNDSYSTEM – I Can Change

Houla, il parait que LCD Soundsystem c’est bientôt fini. Alors autant profiter des dernières livraisons du père Murphy, dont certaines valent vraiment la chandelle…

 

#16 ARMIN VAN BUUREN feat SUSANA – Desiderium 207 & Mirage (Extended)

Même si depuis quelques années les albums du DJ néerlandais Armin Van Buuren brillent surtout par leur inconstance, il n’en reste pas moins qu’il est capable de produire quelques tueries bien taillées pour les dancefloors. Mirage en est une nouvelle, et tant pis pour les Français qui n’ont encore rien compris à la musique trance.

 

#15 SUFJAN STEVENS – I Walked

Il a (encore) tout compris au film, le père Sufjan. Pondre des titres efficaces, des albums foutraques et protéiformes, il sait faire. Reste maintenant à savoir ce qu’il NE sait PAS réussir.

 

#14 KELIS – Acapella

Il y a des fois des miracles qui arrivent, comme ça, sans prévenir. Dans 99% des cas, la « Guetta Touch » est aussi écoutable qu’une boîte de conserve vide. Et puis il y a le 1% restant : Kelis est bien tombée sur ce coup-là, et trouve avec cet « Acapella » le digne successeur de son (unique ?) grand tube « Milkshake ».

 

#13 THE FUTUREHEADS – The Chaos

Tu cherches la bande-son idéale pour casser les fenêtres avec des matraques en bambou, marcher sur les murs, sauter dans les rues en tirant la langue sans la moindre raison ? « The Chaos », issu de l’album du même nom des Futureheads, pourrait tout à fait convenir. Un chouia violent au réveil.

 

#12 ROBYN feat RÖYKSOPP – None Of Dem

Mine de rien, Robyn est devenue sans coup férir – et sans montrer ses seins par inadvertance comme Britney Spears – une des reines de la pop. Un style parfois bien gonflé à l’électronique, comme sur cette superbe collaboration avec les Norvégiens de Röyksopp. Attendez un moment, on les retrouve (aussi !) plus haut dans le classement

 

#11 MUSE – Resistance (DJ TIËSTO Remix)

Les amateurs de trance se disent que Tijs Verwest aka Tiësto les a un peu laissés tomber ces derniers temps, perdu à se pavaner à Ibiza avec David Guetta… Heureusement, il a parfois quelques petits éclairs de génie. Ce remix du « Resistance » de Muse en est un, dévastateur sur un dancefloor bien préparé.

 

#10 AYDIO – Deltitnu

Sortir des sentiers battus. Des canaux connus. Et voilà sur quoi on tombe : un DJ de chillout, signé sur un label bulgare (DustedWax Recordings, qui a aussi sorti du Transient), des EP plus qualitatifs que quantitatifs dont un « Deltitnu EP » idéal pour rêver d’un dimanche après-midi sur une plage dorée.

 

#9 YAËL NAÏM – Today

Yaël Naïm a réussi un véritable exploit : faire totalement oublier qu’elle a d’abord fait partie d’une comédie musicale. La faute à un premier album acclamé par la critique, et un second qui tient lui aussi la route. Avec, au milieu de celui-ci, un « Today » d’une force hallucinante.

 

#8 HOT CHIP – Thieves In The Night

Voilà probablement l’une des chansons idéales à mettre en sonnerie de portable en prévision de réveils difficiles. Le tubesque « Thieves In The Night », qui ouvre la galette « One Life Stand » des Hot Chip, n’a pas fini de te faire remuer les orteils.

 

#7 THE PORTLAND CELLO PROJECT – Denmark

Tout lecteur fidèle à mes différents blogs a probablement perçu à quel point j’enviais la richesse musicale de cette singulière ville de Portland, au beau milieu de l’Oregon. The Portland Cello Project en constituent l’un des plus brillants avatars, projet redonnant ses lettres de noblesse au violoncelle. Avec, en prime, un vidéo-clip salué et même fichu en une de Dailymotion France…

 

#6 BALMORHEA – Steerage And The Lamp

D’accord, ce n’est pas du tout un titre calibré pour les dancefloors. « Steerage And The Lamp » fait partie de ces séquences qui transportent, dès la première seconde, l’auditeur dans un autre monde. Et comme Balmorhea est un groupe qui a pour saine habitude de parfaitement maîtriser son sujet, n’escomptez pas redescendre avant la fin de ces 7’23″ de violence émotive…

 

#5 MIDLAKE – Winter Dies

Voilà un groupe qui aura profondément marqué l’année 2010 de son empreinte. Le fleuron de l’écurie américaine Bella Union est en effet revenu avec un album surprenant et qui a largement sa place dans le Top 40 Albums qui va suivre. Avec, en guise de summum, ce superbe « Winter Dies » pour faire coucou au printemps qui va revenir… un jour…

 

#4 UNDERWORLD – Always Loved A Film

La formule Underworld a bien changé cette année, avec leur nouvel opus « Barking ». Loin des autoroutes techno voire trance d’hymnes intemporels comme « Born Slippy », « Cowgirl » ou « Dinosaur Adventure 3D », « Barking » se révèle plus club, voire franchement house. Et dans cette galette étonnante, se cache cette pépite tout à fait euphorisante, pour sauter tout seul dans ta salle de bains.

 

#3 MARCEL VAN EYCK – Daydream

A ce moment du classement je dois admette que ce Top 3 était, d’un côté, très (trop?) simple dans sa composition, mais terriblement compliqué dans son ordonnancement. Marcel Van Eyck, DJ allemand tout juste apparu dans la scène epic trance depuis deux ans, nous a sorti cette année cette tuerie dancefloor, « Daydream », bonne à te faire éclater la tête sur les murs. Bon, les Français n’ont TOUJOURS rien compris à la trance, mais on compte sur les Allemands comme Marcel – ou les Néerlandais comme Peter Martijn Wijnia – pour leur redonner quelques cours.

 

#2 RÖYKSOPP feat ROBYN – The Girl And The Robot

Deuxième effort récompensé de Röyksopp et Robyn dans ce classement. Les rois de la productivité : Röyksopp a sorti deux albums cette année… et Robyn trois ! Une hallucinante inspiration qui s’est particulièrement vue sur ce titre, simple, doux, d’une incroyable efficacité.

#1 PETER BRODERICK – Pulling The Rain

Ce n’est, au final, pas un choix innocent de placer en tête de ce chart un titre, comment dire, volontiers dur, minimal, froid, presque triste. « Pulling The Rain », extrait d’un des (nombreux) EPs de l’année du génie de Portland Peter Broderick, est pourtant au-delà de tous ces simples qualificatifs. C’est fou ce qu’on peut faire avec un simple piano.

 

Gwendal Perrin

Journaliste, social media manager et miauleur professionnel. Juke-box exigeant, esprit Bauhaus et tonalités mineures. Dérive saisonnière Eurovision. Contact : perrin.gwendal(a)gmail(p)com.